Journée exceptionnelle pour les enfants de Qusra

5022015

Le 21 janvier 2015, les enfants de Qusra, acteurs dans les projets d’échange avec les enfants de Landrecies et Saint Maurice Pellevoisin sont venus à Naplouse pour une journée exceptionnelle. On vous laisse découvrir :(cliquez sur les photos pour voir + grand)

01 02

En fin de matinée, Nour (l’une des responsables de Project Hope) et moi-même, avons accueilli neuf élèves venus de Qusra à Project Hope.
L’espace d’un instant, nous avons pu contempler la magnifique vue sur la ville, depuis le balcon du centre.
Nous étions de bonne humeur, bien décidés à passer une belle journée
Puis, direction le centre de formation de Project Hope où les enfants ont reçu un cours sur les traitements/retouches numériques.
C’est-à-dire, Grace à des ordinateurs mis a disposition des élèves afin qu’ils puissent apprendre à modifier leurs photographies par le biais du logiciel Photoshop.
nour1 nour2
En l’espace d’une année, les étudiants ont tellement bien évolué, qu’il était devenu indispensable de passer par cette étape qui les rapproche de l’autonomie dans la réalisation de photographies.
Les enfants ont très rapidement compris les différentes techniques.
A la fin, ils ont pu se lancer seuls et je vous assure, le résultat est surprenant.
La preuve en images:

21

3 4

7 8

10 11

13 14

16 18

19 21

129

1517

1820
A la suite du programme, balade dans la vieille ville historique de Naplouse, ses rues et ses architectures atypiques. Une promenade à travers le temps, chemin pavé par de merveilleuses odeurs d’épices et bordé des différents commerces artisanaux qui s’y trouvent.
Nous sommes ensuite allés visiter la savonnerie tout aussi historique que la vieille ville où un artisan nous a expliqué les différentes étapes de la fabrication du savon.
Les élèves étaient ravis de découvrir ces endroits typiques de Naplouse.
Par chance le soleil nous a accompagné toute la journée.
C’est donc au parc Jamal Abdel Nasser que nous nous devions de finir la journée en improvisant un pique-nique.
Au menu : sandwich falafel, cocktails et barbe-à-papa ou cheveux des filles (en arabe), à votre guise. Tout cela, bien installés dans le grand amphithéâtre du parc.
Les étudiants ont ensuite profité du temps pour se dégourdir les jambes, et faire quelques photographies.
C’est le sourire aux lèvres que les enfants sont repartis pour le village de Qusra. Ce fut une journée magnifique pour tous et c’est avec une immense fierté de professeur comblé, que je vous laisse découvrir cela en images.
Ces photographies ont été réalisées par une brillante et autodidacte élève, Sara Abdeladeem.

sara1sara9sara5sara2sara4sara6sara7sara8sara3

Un grand merci à Project Hope, Hakim et Tawfiq pour le prêt de la salle informatique, Nour pour la coordination, la traduction et l’accompagnement, Amitié Lille Naplouse pour le financement. A Abdeladeem, maire de Qusra et aux élèves toujours autant motivés.

Claire Goulois




Album photos de la cueillette à Qusra

13112013

Une dizaine d’adhérents de l’association était présente lors de la cueillette des olives à Qusra (près de Naplouse) en octobre. Un autre groupe était à Awarta (voir ci-dessous)

Voici quelques photos…

La cueillette à Qusra, Octobre 2013
Album : La cueillette à Qusra, Octobre 2013

23 images
Voir l'album




Municipales : Ghassan Shaka’a élu à Naplouse

21102012

Municipales : Ghassan Shaka'a élu à Naplouse dans Edito img_08801-300x200Selon des informations qui restent à confirmer, la « Liste nationale et indépendante pour Naplouse » conduite par Ghassan Shaka’a obtiendrait 10 sièges et la liste officielle du Fatah 5 sièges.




20 octobre : élections municipales à Naplouse

21102012

3 listes sont en présence : la  liste n°1 emmenée par Ghassan Shaka’a qui fut Maire de Naplouse avant 2004, n°2 une liste officielle du Fatah et n°3 une liste FPLP

D’après les premières informations, la participation serait à peine supérieure à 40%20 octobre : élections municipales à Naplouse dans Edito img_0830-300x225

img_0831-300x225 Naplouse dans Edito

Voici des photos prises ce jour à Naplouse (photos ALN)img_0827-300x225 reportagelire aussi  :Cisjordanie : des élections très partielles sur le site de RFI http://www.rfi.fr/moyen-orient/20121019-le-tres-partiel-retour-elections-cisjordanie

img_0828-300x225




Vivre sous l’occupation (9) : YANOUN 10ans de résistance à l’occupation !

14082012
Vivre sous l'occupation (9) : YANOUN 10ans de résistance à l'occupation ! dans colonisation P6090055-300x225
Le maire de Yanoun, Rachid, avec Claire A. et Annie T

Lire aussi à propos de YANOUN : Témoignage de Yann, psychologue

Entretien avec le maire de Yanoun, Rachid.

Yanoun est un village situé à 17  kilomètres de Naplouse. Mais, avec l’établissement des colonies, certaines routes sont désormais interdites aux Palestiniens.  Il faut donc parcourir 25 kilomètres pour accéder à Naplouse et compter une heure de trajet à cause des check-point contre 15 minutes auparavant.

Rachid, maire de Yanoun, nous tend une photo. C’est celle d’un vieux monsieur, le premier habitant assassiné par les colons en 2002, période à laquelle les violences des colons et des soldats envers les habitants de Yanoun ont commencé à s’intensifier « A l’époque, les villageois étaient sous le coup d’un couvre-feu le vendredi et le samedi. Pas question non plus de construire de nouvelles maisons », se souvient le maire.

Yanoun
Album : Yanoun
10 ans de résistance à l'occupation
6 images
Voir l'album
Lire la suite… »




Vivre sous l’occupation (8) : AWARTA face à la colonisation

19072012
Vivre sous l’occupation (8) : AWARTA face à la colonisation dans colonisation Photo-colonie-itamar-300x225

En arrière-plan, vue sur la colonie d’Itamar, là où jadis les paysans venaient prendre soin de leurs oliveraies. La route qui serpente jusqu’en haut de la colline est strictement interdite aux Palestiniens. Photo ALN Février 2012

Entretien avec Netham, Qaïs et Salim, habitants d’Awarta.

Le village d’Awarta, est situé à sept kilomètres au sud de Naplouse, ses 7000 habitants vivent à un kilomètre à vol d’oiseau de la colonie d’Itamar créée au début des années 1980, qui compte environ 300 personnes. Cette dernière s’appelait Talhihm, puis elle a été rebaptisée Itamar. Lire la suite… »




Vivre sous l’Occupation (7) Entretien avec Loy’i Al Sa’adi

19062012
directeur du bureau général des affaires civiles palestiniennes à Naplouse

 Le département général des affaires civiles palestiniennes de Naplouse travaille avec le département de l’Autorité palestinienne chargé de la surveillance de l’activité des colons et de la colonisation dans le Nord de la  Cisjordanie, dirigé par Ghassan Daghlas(voir l’article précédent http://lillenaplouse.unblog.fr/2012/03/22/vivre-sous-loccupation-entretien-avec-ghassan-daghlas/).

Vivre sous l'Occupation (7) Entretien avec Loy'i Al Sa'adi dans colonisation Photo-oliviers-casses-septembre-2011-300x203

Les paysans de Qusra (district de Naplouse) découvrent, impuissants,

le saccage de leurs oliveraies par des colons en septembre 2011

Le bureau des affaires civiles est en relation avec son équivalent israélien afin de négocier et d’obtenir différents types de permissions aux habitants de Cisjordanie :

-Les permis de sortie du territoire pour les traitements médicaux en Jordanie.

-Les permis permettant aux habitants de Cisjordanie de se rendre à la mosquée Al Aqsa (troisième lieu saint de l’Islam), située à  Jérusalem.

 Les permis de construire ou de rénovation de tous types de bâtiments, partout en Cisjordanie.

-Les permis concernant l’accès à l’eau et l’électricité.

 Cette structure recense également les attaques des colons israéliens et de l’armée à l’encontre des Palestiniens ainsi que la construction des colonies (toutes illégales en vertu du droit international).  A partir des faits observés et des témoignages des victimes, le département général des affaires civiles palestiniennes de Naplouse constitue ensuite des dossiers pour chaque cas qui sont ensuite transmis à son équivalent israélien afin d’engager des procédures judiciaires devant  les tribunaux de l’occupant.




Vivre sous l’occupation (6) : nettoyage ethnique dans la Vallée du Jourdain

13062012
Vivre sous l’occupation (6) : nettoyage ethnique dans la Vallée du Jourdain dans colonisation Photo-Abou-Nahar-225x300

« Quand l’armée vient ici, les soldats déclarent la zone fermée. Ils sont accompagnés de bulldozers. Il y a quelque temps, ils sont arrivés, ils nous ont confisqué tous nos produits de première nécessité et les ont enterrés sous nos yeux », explique Abou Nahar en compagnie de deux de ses fils.

Entretien avec Abou Nahar, bédouin vivant avec sa communauté dans la vallée  Jourdain à Fasayil al Wustra et les volontaires de l’ONG Jordan Valley Solidarity le 3 février 2012. « Nous sommes 300, dont 150 enfants, à vivre dans ce camp avec nos bêtes qui sont notre seule source de revenus. Nous avons besoin de l’aide des internationaux, les conditions de vie ici sont une insulte à la dignité humaine. Nous sommes constamment harcelés par l’armée israélienne qui détruit nos tentes et les abris pour les animaux. Ils nous rendent la vie impossible pour nous pousser à partir », explique avec colère Abou Nahar, bédouin vivant avec sa communauté dans la vallée du Jourdain à Fasayil al Wustra. A ses côtés, Dath, membre de l’ONG Jordan Valley Solidarity (JVS),  basée non loin de là, à Jiftlik, dans la vallée du Jourdain, classée en zone militaire C, ce qui signifie qu’elle est sous contrôle israélien. Lire la suite… »




Vivre sous l’occupation (5) La campagne « STOP THE WALL »

10052012

Nous continuons la publication d’une série d’entretiens* réalisés par Elsa Grigaut lors de son récent séjour à Naplouse. Ci-dessous ,un entretien avec Daoud Hamoudeh, coordinateur et chercheur du mouvement Stop the Wall .

Vivre sous l'occupation (5) La campagne

Un pan du mur de séparation entre Ramallah et Jérusalem, juste avant le check-point de Qalandia, le principal point de contrôle israélien entre la Cisjordanie et Israël.

En juin 2002, la construction du mur d’apartheid sur les terres palestiniennes est approuvée par le gouvernement israélien dirigé alors par le premier ministre Ariel Sharon.  Cette décision facilite la mise en œuvre du « plan de désengagement » proposé par ce dernier : les colonies de la bande de Gaza seront évacuées (21 colonies) ainsi que 4 autres en Cisjordanie. Une victoire ? Pas vraiment, il ne s’agissait que de 7000 colons, alors qu’ils étaient environ 450 000 sur l’ensemble de la Cisjordanie et à Jérusalem occupé. Lire la suite… »




Rencontre avec Virginie Mathieu, chef de mission pour Médecins sans frontières dans les territoires palestiniens occupés.

24042012

  L’ONG Médecins sans frontières (MSF) est présente en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. En 1994, un premier centre de soins psycho-médico-social a été ouvert dans la ville de Jenine. Pendant la seconde Intifada en 2004, MSF s’est implanté à Naplouse et mène depuis un programme psycho médico-social dédié aux personnes souffrant des conséquences psychologiques, directes ou indirectes, de la violence liée aux conflits.

Rencontre avec Virginie Mathieu, chef de mission pour Médecins sans frontières dans les territoires palestiniens occupés. dans colonisation MSF-consultation-psy-c-Chris-Huby-le-Desk-MSFMedium-1-300x199
En Cisjordanie, les psychologues d’MSF ont concentré leur action auprès des populations vivant dans les zones exposés à la violence des colons mais ils travaillent également dans les camps de réfugiés, notamment à Balata. © Chris Huby – Le Desk / MSF

Lire la suite… »







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...