La thèse d’Anissa

2082016

Notre amie Anissa Habane nous fait la gentillesse de nous autoriser à publier sa thèse de doctorat ;

Fabrique patrimoniale, culturelle et touristique dans un espace en tension : le cas des villes palestiniennes

C’est avec grand plaisir que nous vous la livrons dans le document ci-dessous :

fichier pdf HABANE_Anissa_These




Solidarité avec les prisonniers, on continue !

15122012
Image de prévisualisation YouTube

  Amitié Lille Naplouse a réaffirmé, à l’occasion de la SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE 2012, son engagement pour  la solidarité avec les prisonniers palestiniens.

La vidéo ci-dessus a été présentée le 17 novembre  au CHALET (le local des jeunes du quartier des Bois Blancs à Lille

Solidarité avec les prisonniers, on continue ! dans Action de solidarité dsc_0014-300x199

Projection du film au Chalet - 17 11 2012

AMITIE LILLE NAPLOUSE prépare une action « Des jouets pour les enfants de prisonniers » dont nous parlerons prochainement et vous invite à participer à la campagne de parrainages initiée par l’ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE et Salah HAMOURI http://www.france-palestine.org/Parrainer-un-e-prisonnier-e




6042012

Les producteurs palestiniens s’expriment…

« Terre de Sumud »

suivi d’un débat
avec le réalisateur Stéphane Valentin et Jean-Marie Dansette (Directeur de France Import Palestine)

débat animé par Nabil El Haggar

la bande annonce du film : http://www.youtube.com/watch?v=YBZ1uof8odI

Malgré l’occupation, la construction du mur, la colonisation permanente, les check points… les producteurs palestiniens continuent de travailler afin de garantir une économie indépendante des aides internationales qui tentent de transformer le peuple palestinien en un peuple de mendiants.
Dans ce film, les producteurs de différents secteurs économiques (agriculture, artisanat, industrie et tourisme) expriment leur volonté de résister à cette forme de soumission rampante en continuant de produire et d’exporter leurs produits malgré les entraves organisées par l’occupant et les gouvernements qui le soutiennent.

Soirée proposée par Amitié Lille Naplouse




Les secrets les mieux gardés de Naplouse (3) La maison de WAEL ZUAITER (1934-1972)

20032012

Les secrets les mieux gardés de Naplouse (3) La maison de WAEL ZUAITER (1934-1972) dans secrets de Naplouse P1010448-300x200

DSCN2270-199x300 palestine dans secrets de Naplouse

le 29 de la rue An Najah al qadim

Au 29 de la rue An Najah al qadim, à Naplouse, se trouve une belle demeure, dessinée par Adel Zuaiter (1897-1957),  où résident les volontaires de Project Hope : au rez-de-chaussée, les filles, au premier étage les garçons et au deuxième Nayla, la propriétaire, fille de Adel Zuaiter, une charmante dame âgée qui prend plaisir à la compagnie des volontaires internationaux.

Dans son salon, une photo encadrée de son frère, Wael Zuaiter, dans sa bibliothèque, « For a palestinian : a memorial to Wael Zuaiter », de Janet Venn-Brown, publié en 1979 (non traduit en français).

 

 wael%20zuaiter patrimoine Unesco

Wael Zuaiter ( 1934-1972) a  grandi dans cette maison.

DSCN22701-205x300 portraits

Une des 13 balles tirées contre Wael Zuaiter a traversé l'exemplaire des "1001 nuits"

Lorsqu’il est assassiné par le Mossad, devant chez lui, Piazza Annibaliano, à Rome, le 16 octobre 1972, il portait sur lui un exemplaire des « 1001 nuits », qu’il traduisait de l’arabe en italien. Douze balles sont entrées dans le corps de Wael, une treizième a transpercé le livre et s’est logée dans sa colonne vertébrale. Janet Venn-Brown, l’amie , artiste-peintre australienne, de Wael, a caché ce livre pendant trente ans et en a fait don  au centre Wael Zuaiter à Massa Carrara , en Toscane.

Qui était donc Wael Zuaiter , que l’on peut voir brièvement, en figurant,  dans « la Panthère rose » de Blake Edwards ? Lire la suite… »




Les secrets les mieux gardés de Naplouse (2)

9022012

Aujourd’hui nous vous amenons à la découverte d’un autre secret au coeur de la vieille ville qui sera bientôt accesible au public. Il s’agit d’un ancien caravansérail ottoman du XVIIème siècle qui a pour nom Khan Al wakalah.

Les secrets les mieux gardés de Naplouse (2) dans secrets de Naplouse 37-300x291

Photo: Unesco

Traditionnellement, les sociétés musulmanes avaient pour principale caractéristique leur mobilité. La vallée de Naplouse était le chemin emprunté par les commerçants mais elle était aussi un passage obligé de la route du pelerinàge annuel de Damas à la Mecque. Les pelèrins et les commerçants avaient besoin de lieux pour se reposer et rester à l’abri des intempéries. Les caravansérails permettaient d’accueillir les commerçants et leurs marchandises ainsi que leurs animaux de charge.

A la moitié du XIX siècle, Khan Al wakalah était le coeur d’une activité commerciale intense. Naplouse en a bénéficié économiquement et politiquement.

Aujourd’hui le caravansérail est en cours de restauration. Plusieurs acteurs oeuvrent à cette réhabilitation : l’Université An Najah, la Mairie de Naplouse, l’Unesco et l’Union Européenne (accord signé le 23 novembre 2000). Le caranvansérail accueillera de nouvelles fonctions : chambres d’hôtel, restaurant, ateliers d’artisans et d’artistes ainsi qu’un musée.

CIMG3230-1024x768 patrimoine Unesco dans secrets de Naplouse

Photo : A. Anfruns

Lien : http://www.unesco.org/new/en/unesco/partners-donors/the-actions/culture/old-city-of-khan-al-wakalat-nablus-rehabilitation/







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...