QUSRA : nouvelles attaques de colons

21012013

Depuis quelques semaines les incidents se multiplient à QUSRA. Des douzaines de colons de l’avant-poste d’Esh Kodesh, ont effectué un raid vendredi 18 janvier contre le village. Selon l’agence de presse palestinienne Ma’an news, ils ont arraché et détruit plus de 200 oliviers. La veille,  ils avaient blessé par balle un habitant du village.

Sur la photo, on voit Abedelatheem OWDA, le maire du village que nous avons invité à Lille en novembre dernier, constater les dégâts.

http://www.maannews.net/eng/ViewDetails.aspx?ID=555158

QUSRA : nouvelles attaques de colons dans colonisation abedelathem-odeh-300x200

Photo Calum Toogood.

En cliquant sur ce lien retrouvez une vidéo du 2 janvier dernier  http://youtu.be/ngRwEHShH2k en colonne de droite des photos de Qusra début janvier




Un JUMELAGE pour nos villages !

26112012

L’appel des maires d’AWARTA et de QUSRAUn JUMELAGE pour nos villages ! dans Action de solidarité img_7695-300x200

Aidez-nous à trouver une ville ou un village qui puisse se jumeler avec nos villages ! C’est le souhait des Maires d’Awarta et de Qusra qui viennent de quitter notre région pour rentrer en Palestine. Pendant une dizaine de jours, ils ont rencontré des associations, des élus et de nombreux citoyens* auprès desquels ils ont témoigné en toute simplicité de leur quotidien. Un quotidien sous occupation, un quotidien empoisonné par la colonisation israélienne qui est aux portes de leurs villages au sud de Naplouse.

Leurs demandes ? A l’image des villes de Lille et Naplouse ils souhaitent un jumelage dont le but serait de les aider à nouer des contacts en premier lieu pour leurs enfants. Pour leurs enfants, très souvent au coeur de leurs discussions. Pour permettre aux enfants d’Awarta et de Qusra d’échanger, d’ouvrir les yeux sur un autre monde, d’oublier un peu un quotidien que l’affection des parents ne suffit pas toujours à rendre supportable.

Venez en Palestine !

« Venez nous voir à Awarta et à Qusra ! » Venez surtout pendant la période du ramassage des olives en octobre (nous reparlerons de cette demande précise)

La fin de la SSI, LE DEBUT DE NOUVELLES ACTIONS !logossi-ev-jaunedateextnoire-court-hdef-e1352116989160-150x150 colonisation dans Action de solidarité

Samedi, à Lille la salle Philippe Noiret a accueilli de 16 à 22 h, des Lillois venus à leur rencontre. Mme Bresson adjointe au Maire de Lille est intervenue en début de réunion. Après une présentation intitulée « qu’est-ce que la colonisation ? » et la projection d’un film, le débat a permis à M. AWAD, à M. OWDA ainsi qu’à M. IBRAGHITH, premier conseiller à la Mission de Palestine à Paris d’intervenir en présence d’un public chaleureux.

La soirée se termina en musique avec Sarah Clenet, Joannes Baltes, Nicolas Duchez et Salam Ismael, joueur de oud.

Claire a lancé, au nom d’ALN un appel pour les enfants des prisonniers.  A la demande du club des prisonniers de Naplouse il s’agit d’offrir des jouets aux enfants de prisonniers, le 17 avril prochain à l’occasion de la Journée internationale des Prisonniers palestiniens.  Un groupe d’adhérents de l’association se rendra à Naplouse à cette occasion, achètera des jouets et en assurera la distribution. Les dons pour l’achat de jouets sur place à Naplouse sont à adresser à Amitié Lille naplouse 72 rue Royale 59000 – Lille (chèque à Amitié Lille Naplouse Solidarité)

 

img_7672-150x150 jumelage

MM. OWDA, Maire de Qusra, Mounir interprète, M. AWAD Maire d'Awarta et M. IBRAGHITH dela Mission de Palestine à Paris

 

*Ils ont été accueillis à Roubaix, Wattrelos, Dunkerque, Calais, Boulogne et Lille, voir les articles ci-dessous, par les associations suivantes : AFPS roubaix Tourcoing, Association Franco-Palestinienne Dunkerque Gaza, Amitié Calaisis Palestine, Collectif Palestine Côte d’Opale et Artisans du Monde - Boulogne, et bien sûr Amitié Lille Naplouse

Ils ont été reçus en Mairie de Boulogne et au Conseil Régional Nord Pas de Calais et ont rencontré de nombreux élus de la Région.img_7680-150x150 solidarité




Les Maires d’Awarta et de Qusra dans le Nord Pas de Calais en novembre

18102012

A l’invitation d’Amitié Lille Naplouse, M. AWAD, maire d’Awarta et M. OWDA, Maire de Qusra seront dans la Région entre le 15 et le 27 novembre prochains.

Les Maires d'Awarta et de Qusra dans le Nord Pas de Calais en novembre dans colonisation Abdel-Azeem-Wadi-et-son-fils-225x300

Abedalatheem Owda, membre du comité rural de Qusra et son fils.

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale ils seront accueillis à Roubaix et Wattrelos (par l’AFPS Roubaix Tourcoing), Dunkerque (par Dunkerque-Gaza), Calais (Amitié Calaisis Palestine), Boulogne (Collectif Côte d’Opale),   et à Lille (par ALN, avec l’aide de la LDH, du CCFD, de l’UJFP), de la situation de leurs villages confrontés à la colonisation israélienne. Le programme complet sera bientôt disponible dans la rubrique « sur l’agenda » de notre blog.

Ces villages font partie du gouvernorat de Naplouse dont il ne sont distants que de quelques kilomètres, mais ils en sont séparés par des check-points et par des colonies ce qui peut parfois rendre leur accès difficile  fichier pdf ocha_opt_the_closure_map_2011_12_21_nablus Ils se situent tous deux au sud de Naplouse (Qusra est à hauteur de Salfit)

MM. AWAD et OWDA lanceront aussi à l’occasion de leur venue un appel aux villes et villages du Nord Pas-de-Calais en vue de se jumeler. Si vous pensez pouvoir les aider dans cette recherche, merci de contacter lille-naplouse@laposte.net

Photo-colonie-itamar-300x225 colonisation dans Les projets

En arrière-plan, vue sur la colonie d’Itamar, là où jadis les paysans d'Awarta venaient prendre soin de leurs oliveraies. La route qui serpente jusqu’en haut de la colline est strictement interdite aux Palestiniens. Photo ALN Février 2012




Vivre sous l’occupation (9) : YANOUN 10ans de résistance à l’occupation !

14082012
Vivre sous l'occupation (9) : YANOUN 10ans de résistance à l'occupation ! dans colonisation P6090055-300x225
Le maire de Yanoun, Rachid, avec Claire A. et Annie T

Lire aussi à propos de YANOUN : Témoignage de Yann, psychologue

Entretien avec le maire de Yanoun, Rachid.

Yanoun est un village situé à 17  kilomètres de Naplouse. Mais, avec l’établissement des colonies, certaines routes sont désormais interdites aux Palestiniens.  Il faut donc parcourir 25 kilomètres pour accéder à Naplouse et compter une heure de trajet à cause des check-point contre 15 minutes auparavant.

Rachid, maire de Yanoun, nous tend une photo. C’est celle d’un vieux monsieur, le premier habitant assassiné par les colons en 2002, période à laquelle les violences des colons et des soldats envers les habitants de Yanoun ont commencé à s’intensifier « A l’époque, les villageois étaient sous le coup d’un couvre-feu le vendredi et le samedi. Pas question non plus de construire de nouvelles maisons », se souvient le maire.

Yanoun
Album : Yanoun
10 ans de résistance à l'occupation
6 images
Voir l'album
Lire la suite… »




Vivre sous l’occupation (8) : AWARTA face à la colonisation

19072012
Vivre sous l’occupation (8) : AWARTA face à la colonisation dans colonisation Photo-colonie-itamar-300x225

En arrière-plan, vue sur la colonie d’Itamar, là où jadis les paysans venaient prendre soin de leurs oliveraies. La route qui serpente jusqu’en haut de la colline est strictement interdite aux Palestiniens. Photo ALN Février 2012

Entretien avec Netham, Qaïs et Salim, habitants d’Awarta.

Le village d’Awarta, est situé à sept kilomètres au sud de Naplouse, ses 7000 habitants vivent à un kilomètre à vol d’oiseau de la colonie d’Itamar créée au début des années 1980, qui compte environ 300 personnes. Cette dernière s’appelait Talhihm, puis elle a été rebaptisée Itamar. Lire la suite… »




YANOUN : agression de colons et de militaires contre les villageois

17072012
YANOUN : agression de colons et de militaires contre les villageois dans colonisation village-yanoun1-300x225

YANOUN (photo ALN juin 2012)

Yanoun est un petit village à quelques kilomètres de Naplouse. Depuis plus de 10 ans les habitants de ce village complètement encerclé par les colonies, résistent. Une maison des internationaux accueille ceux qui viennent aider à la protection du village (et du droit international !). Voici les informations transmises par OCHAopt, l’organisme de l’ONU, en dessous un communiqué de l’AIC (organisation israélo-palestinienne).

7 juillet, un grand groupe de colons israéliens s’est dirigé vers le village de Yanoun (Naplouse) et a attaqué un groupe de fermiers et de bergers palestiniens, qui travaillaient leurs terres pendant la période autorisée par  les autorités israéliennes. L’incident a eu pour conséquence des  heurts entre les deux camps, heurts après lesquels les forces israéliennes sont  intervenues, blessant cinq fermiers palestiniens. Lire la suite… »




Vivre sous l’Occupation (7) Entretien avec Loy’i Al Sa’adi

19062012
directeur du bureau général des affaires civiles palestiniennes à Naplouse

 Le département général des affaires civiles palestiniennes de Naplouse travaille avec le département de l’Autorité palestinienne chargé de la surveillance de l’activité des colons et de la colonisation dans le Nord de la  Cisjordanie, dirigé par Ghassan Daghlas(voir l’article précédent http://lillenaplouse.unblog.fr/2012/03/22/vivre-sous-loccupation-entretien-avec-ghassan-daghlas/).

Vivre sous l'Occupation (7) Entretien avec Loy'i Al Sa'adi dans colonisation Photo-oliviers-casses-septembre-2011-300x203

Les paysans de Qusra (district de Naplouse) découvrent, impuissants,

le saccage de leurs oliveraies par des colons en septembre 2011

Le bureau des affaires civiles est en relation avec son équivalent israélien afin de négocier et d’obtenir différents types de permissions aux habitants de Cisjordanie :

-Les permis de sortie du territoire pour les traitements médicaux en Jordanie.

-Les permis permettant aux habitants de Cisjordanie de se rendre à la mosquée Al Aqsa (troisième lieu saint de l’Islam), située à  Jérusalem.

 Les permis de construire ou de rénovation de tous types de bâtiments, partout en Cisjordanie.

-Les permis concernant l’accès à l’eau et l’électricité.

 Cette structure recense également les attaques des colons israéliens et de l’armée à l’encontre des Palestiniens ainsi que la construction des colonies (toutes illégales en vertu du droit international).  A partir des faits observés et des témoignages des victimes, le département général des affaires civiles palestiniennes de Naplouse constitue ensuite des dossiers pour chaque cas qui sont ensuite transmis à son équivalent israélien afin d’engager des procédures judiciaires devant  les tribunaux de l’occupant.




Visites à nos amis Nabulsis – Juin 2012

16062012

Ce séjour à Naplouse a été marqué par la découverte : premier pas posé en Cisjordanie pour l’une et premier printemps passé à Naplouse pour l’autre.

Les parfums, le knaffé, la chaleur tant solaire qu’hospitalière nous ont propulsées chaque jour dans une atmosphère où nous fûmes choyées et à notre aise.

Nous avons été accueillies par Hakim,  les volontaires de Project Hope dont Nizar et Ala’a, fraîchement rentrés de leur séjour en France et avec qui les retrouvailles furent chaleureuses.

Visites à nos amis Nabulsis - Juin 2012 dans Edito P10303341-e1339777639823-225x300

Annie et Nizar

alaa ALN dans récits de voyages
Annie & Ala’a

Deux raisons nous ont conduites à Naplouse: le suivi de projets de l’association et bien sur le mariage de Nour. Lire la suite… »




Vivre sous l’occupation (6) : nettoyage ethnique dans la Vallée du Jourdain

13062012
Vivre sous l’occupation (6) : nettoyage ethnique dans la Vallée du Jourdain dans colonisation Photo-Abou-Nahar-225x300

« Quand l’armée vient ici, les soldats déclarent la zone fermée. Ils sont accompagnés de bulldozers. Il y a quelque temps, ils sont arrivés, ils nous ont confisqué tous nos produits de première nécessité et les ont enterrés sous nos yeux », explique Abou Nahar en compagnie de deux de ses fils.

Entretien avec Abou Nahar, bédouin vivant avec sa communauté dans la vallée  Jourdain à Fasayil al Wustra et les volontaires de l’ONG Jordan Valley Solidarity le 3 février 2012. « Nous sommes 300, dont 150 enfants, à vivre dans ce camp avec nos bêtes qui sont notre seule source de revenus. Nous avons besoin de l’aide des internationaux, les conditions de vie ici sont une insulte à la dignité humaine. Nous sommes constamment harcelés par l’armée israélienne qui détruit nos tentes et les abris pour les animaux. Ils nous rendent la vie impossible pour nous pousser à partir », explique avec colère Abou Nahar, bédouin vivant avec sa communauté dans la vallée du Jourdain à Fasayil al Wustra. A ses côtés, Dath, membre de l’ONG Jordan Valley Solidarity (JVS),  basée non loin de là, à Jiftlik, dans la vallée du Jourdain, classée en zone militaire C, ce qui signifie qu’elle est sous contrôle israélien. Lire la suite… »




Vivre sous l’occupation (5) La campagne « STOP THE WALL »

10052012

Nous continuons la publication d’une série d’entretiens* réalisés par Elsa Grigaut lors de son récent séjour à Naplouse. Ci-dessous ,un entretien avec Daoud Hamoudeh, coordinateur et chercheur du mouvement Stop the Wall .

Vivre sous l'occupation (5) La campagne

Un pan du mur de séparation entre Ramallah et Jérusalem, juste avant le check-point de Qalandia, le principal point de contrôle israélien entre la Cisjordanie et Israël.

En juin 2002, la construction du mur d’apartheid sur les terres palestiniennes est approuvée par le gouvernement israélien dirigé alors par le premier ministre Ariel Sharon.  Cette décision facilite la mise en œuvre du « plan de désengagement » proposé par ce dernier : les colonies de la bande de Gaza seront évacuées (21 colonies) ainsi que 4 autres en Cisjordanie. Une victoire ? Pas vraiment, il ne s’agissait que de 7000 colons, alors qu’ils étaient environ 450 000 sur l’ensemble de la Cisjordanie et à Jérusalem occupé. Lire la suite… »







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...