17 octobre 2012 : « Naplouse : ce n’est pas facile d’y vivre, ce n’est pas facile d’y aller » La Voix du Nord

Par la rédaction pour La Voix Du Nord, Publié le 17/10/2012
|  SOLIDARITÉ INTERNATIONALE |
Onze heures passées dans un bureau de l’aéroport Ben Gourion, dans des conditions

17 octobre 2012 :

Côte à côte, les membres de l'association Amitié Lille-Naplouse etceux de la Ligue des droits de l'homme.

un tantinet précaires, pour expliquer pourquoi, quand  on fait partie de l’association Amitié Lille-Naplouse, on prend l’avion  et on quitte le nord de la France pour se rendre en Palestine, via, et on ne peut pas faire autrement, le territoire israélien. Qui raconte cette (més)aventure aéroportuaire ? Paul Masse et Marc Leblanc, vice-président et secrétaire de l’association Amitié Lille-Naplouse, née  en 2008 pour donner du corps au jumelage entre la capitale des Flandres  et celle économique de la Cisjordanie.

 

// empty « Il n’y a pas eu un mois en 2012 sans que nous ayons des voyageurs lillois à Naplouse »,  glisse le président de l’asso, Francis Delebarre. Les « voyageurs »,  c’est comme ça qu’au sein de la structure associative lilloise on appelle ceux qui se motivent ici pour aller grossir là-bas les rangs de la solidarité internationale. Des actions qui portent sur des domaines aussi divers que l’école, la santé ou le sport.

L’équipe d’Amitié-Lille-Naplouse, qui a vécu sa dernière parenthèse palestinienne entre le 29 septembre et le 10 octobre, est rentrée avec l’envie de raconter. Raconter pourquoi l’un des leurs, un médecin d’origine maghrébine, a été frappé par une interdiction de territoire israélien : «  Une expérience désagréable, qui justifie qu’on envoie à l’ambassade israélienne un courrier de protestation », dit Marc Leblanc. Raconter aussi les conditions de détention de femmes emprisonnées : une projection est prévue dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale aux Bois-Blancs le 17 novembre. L’asso a déjà assuré la publication d’un recueil de témoignages de quelques-unes de ces femmes emprisonnées en Israël (depuis libérées). Raconter encore le quotidien des Palestiniens qui apprennent à composer avec la colonisation : des responsables de comités de villages sont attendus pour partager leur vie de tous les jours. De tout ça, on aura l’occasion de reparler. • EM. C.

lillenaplouse.unblog.fr

La Voix Du Nord

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...