4 décembre 2012 : « Deux élus locaux palestiniens face aux militants roubaisiens » La Voix du Nord Roubaix

 Les deux élus palestiniens ont répondu aux questions des sympathisants présents.

Les deux élus palestiniens ont répondu aux questions des sympathisants présents.

 

Lorsqu’elle a invité, il y a plusieurs mois, deux élus locaux palestiniens à venir témoigner devant des militants associatifs roubaisiens, l’association France Palestine solidarité ne pensait sans doute pas tomber aussi « bien » d’un point de vue médiatique. Le passage des deux maires de Cisjordanie a en effet permis aux nombreux soutiens de la cause palestinienne à Roubaix d’obtenir le témoignage de personnes directement concernées par les tensions actuelles, lors d’une soirée organisée à la Maison des associations.

Après la diffusion d’un reportage rendant compte des difficultés quotidiennes à Gaza et des brimades et humiliations auxquelles sont soumis les prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes, les deux invités ont pu prendre la parole et témoigner. « Les tensions sont liées à la proximité des élections en Israël et aux mouvements internationaux favorables à la Palestine, hormis aux États-Unis », analyse Abdeladdine Owda, maire de Quosra. Sami Awad, maire d’Awarta et ancien prisonnier dénonce de manière plus directe la situation des habitants de Gaza : « Quand on est né à Gaza, on est suspect d’office pour les Israéliens. Après, on peut être arrêté et ne pas connaître les raisons de son incarcération. Moi, je suis resté quatre ans en prison, j’ai encore des traces de torture ».

Prudents lorsqu’il s’agissait d’évoquer les responsabilités des tensions et des combats à Gaza, les deux hommes sont revenus plusieurs fois sur les conditions de détention dans les prisons israéliennes : « Les prisonniers sont séparés, coupés du monde, humiliés quotidiennement, perdent leurs repères et développent des troubles psychiques lorsqu’ils sortent ».

Néanmoins, Sami Awad et Abdeladdine Owda insistent sur la nécessité d’« aboutir à la paix, pour les enfants essentiellement ». Mais en priorité, c’est bien de l’aide qu’ils étaient venus solliciter à l’occasion de ce voyage sous l’égide de France Palestine solidarité, « pour créer des lieux de loisirs, des infrastructures sanitaires et d’éducation pour la jeunesse

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...