10 décembre 2010 : « La délégation du Parlement européen de retour de Gaza choquée par la situation » l’Humanité

 

 

Une délégation du Parlement européen composée de députés de différents groupes parlementaires s’est rendue en Palestine, à Gaza et en Cisjordanie. Patrick le Hyaric, directeur de l’Humanité et vice président du groupe de la Gauche Unitaire Européenne / Gauche Verte Nordique était le seul député français de cette délégation.

 L’objet de ce déplacement visait à faire une évaluation de la situation en Palestine, rencontrer les parlementaires du Conseil législatif palestinien et de l’autorité palestinienne,  vérifier l’utilisation des fonds européens à la Palestine, en coopération avec l’ONU. Ils ont également rencontré les représentants du quartet à Jérusalem.

La délégation, choquée par la situation à Gaza, a fait aujourd’hui cette déclaration publique :

Une rencontre avec les représentants élus de tous les partis politiques dans le Conseil législatif palestinien (PLC) afin d’évaluer les conditions de vie à Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est, et par la même, de discuter de la question de la réconciliation ont été les principaux objectifs de la délégation du PE [1], dirigée par Proinsias de Rossa (S & D, IE), qui a visité les territoires palestiniens (Gaza, la Cisjordanie, Jérusalem-Est), du 27 Novembre au 1 Décembre 2010.

La délégation a été choquée par les privations  subies par le peuple à Gaza: 750.000 personnes continuent à avoir besoin d’aide alimentaire de l’UNRWA; 300.000 d’entre eux sont dans une pauvreté abjecte. Les écoles sont toujours privées de matériaux de construction.

Afin d’améliorer les conditions de vie des habitants de Gaza, le siège doit être levé. Les activités économiques normales et les entreprises doivent commencer à nouveau, sans aucune restriction sur les exportations et les importations.

A Naplouse, le problème de sécurité majeur est l’activité violente des colons, sur lesquels les services palestiniens n’ont pas le pouvoir. Les Forces de défense israéliennes, ont cependant une autorité, mais ne prennent aucune des mesures contre les auteurs de crimes: meurtres ou destruction de 3.700 oliviers.

L’activité violente des colons à Jérusalem-Est avec le soutien des autorités israéliennes se poursuit, ainsi que des colonies illégales, les expulsions de familles palestiniennes, la démolition de maisons et l’intimidation des enfants.

Au cours de réunions avec les homologues PLC, la question des 8.000 prisonniers palestiniens (y compris certains membres du PLC) a été soulevée.

Trois membres du CLP Jérusalem ont été sommées de quitter Jérusalem-Est. Ils ont refusé de le faire et ont trouvé refuge dans le bureau de la Croix-Rouge internationale.

[1] Membres de la délégation :

Proinsias de Rossa (S & D, IE) – président, Margrete Auken (Les Verts / ALE, DK), vice-président, Gaston Franco (PPE, FR), Niccolo Rinaldi (ALDE, IT), Nicole Kiil-Nielsen (Verts / EPT, F), Patrick Le Hyaric (GUE / NGL, FR) et Robert Atkins (ECR, UK).

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...