Femmes de Naplouse emprisonnées en Israël (au 20 avril 2011)

 Taghreed Abu Ghulmeh a été libérée fin décembre mais la « détention administrative » de sa soeur Linan a été prolongée fin janvier.

Nos amis de l’Association AJYALL (« Générations ») de Naplouse nous ont informé de la libération de Taghreed Abu Ghulmeh. http://www.ajyall.ps/ Le site de cette association de Naplouse est partiellement traduit en français

7 Femmes de Naplouse restent donc à ce jour emprisonnées en Israël. Pour les aider (paiement des frais de justice, avocat), les soutenir, soutenir leurs familles, de nombreuses initiatives sont en cours : un couscous dans le quartier des Bois Blancs à Lille en mars, un gala de boxe thaïe organisé dans le quartier de Vauban Esquermes (par le Lille Body Club) en avril, la sortie d’une brochure témoignant des conditions de détention… Si vous souhaitez nous aider à les soutenir merci de prendre contact en écrivant à amitie-lille-naplouse@laposte.net

 Il y a, à présent, 34 prisonnières politiques dans les prisons israéliennes: 21 à la Prison de Hasharon (Tel Mond), 16 à la Prison de Damoon (Montagne de Carmel), une à la Prison de Névé Tirza (Ramle) 7 d’entre elles sont de Naplouse. 29 purgent des peines d’une durée comprise entre 20 mois et la perpétuité, 4 sont en détention administrative

 Informations obtenues auprès de l’association « Génération »  à Naplouse :

http://www.ajyall.ps/portal/index.php?option=com_content&view=article&id=9%3Apalestinian-prisoners-from-nablus-in-the-israeli-prisons&catid=4%3Areports&Itemid=9&lang=fr

Les Palestiniennes de la région de Naplouse dans les prisons israéliennes

Table of Palestinian prisoners from Nablus in the Israeli prisons

 profession

 Lieu de détention

 Age

Etat civil

 Durée condam-nation

 Date d’arrestation

Nom

Femme au foyer

 Adamon

45
ans

Mariée et a 7 enfants le plus âgé a 22 ans et le plus jeune a 12 ans

25ans

08/12/2003

Latifa Mohammed Mahmoud Abu thraa

Femme au foyer

Hasharon

30
ans

Mariée et son époux a été assassiné pendant la 2ème Intifada

détention

administr

ative

 15\7\2010

Linan Yousef Mousa Abu Ghalma

Diplômée de l’université

Hasharon

35
ans

Mariée

20 mois

11\11\2009

Neli said belal belal

Femme au foyer

Aldamon

24
ans

Célibataire

15ans

21\7\2006

Futna Mustafa abu al eash

Femme au foyer

Aldmon

40
ans

Célibataire

11ans

10\5\2004

Amal Fayez juma

Etudiante à la faculté de droit

Hasharon

21
ans

Célibataire

40mois

 2\9\2008

Snabel nabegh break

Femme au foyer

Hasharon

36
ans

Mariée et a 2 enfants

13ans

3\8\2001

Iman ghzawi

Les informations ci-dessous qui confirment ce tableau ont pour origines  : Women’s Organization for Political Prisoners (WOFPP) www.wofpp.org et ISM-France http://www.ism-france.org

Latifa Mohammad Mahmoud Abu Thra’, de Naplouse, détenue depuis le 12 septembre 2003, mère de 7 enfants (25 ans, en isolement) 

Futna Mustafa Khalil Abu Al-Aish, de Naplouse, détenue depuis le 21 juillet 2006 (15 ans)

Nilly Safadi, âgée de 33 ans, de Naplouse, a été arrêtée le 11 novembre 2009, à un poste de contrôle israélien, lors de son retour de Ramallah à son domicile. Pendant plus d’un mois, les autorités israéliennes ne lui ont pas permis de voir un avocat. Elle a été emmenée au Centre de Détention de Petah Tiqva où elle a été soumise aux interrogatoires rigides. Les autorités de la prison l’ont constamment transférée d’une cellule à une autre, et dans toutes les cellules elle a dû dormir par terre sur un matelas. Le 28 décembre, elle a été transférée à la Prison de Hasharon. Le 5 décembre 2010 elle a été condamnée à 20 mois de prison

Amal Jum’ah, du Camp de Réfugiés de ‘Askar, district de Naplouse, a été arrêtée le 9 mai 2004. Elle a été hospitalisée pour une intervention chirurgicale de l’utérus. Les conditions à l’hôpital étaient tellement rigides qu’un seul jour après l’intervention elle a demandé à être retournée à la prison et à ne pas rester à l’hôpital les cinq jours que les médecins avaient estimés nécessaires après l’opération. Pendant le temps à l’hôpital ses mains et ses jambes avaient été attachées au lit. Quand elle voulait aller à la douche, ils ont enchaîné ses mains verticalement à ses jambes. Parmi les membres du personnel de l’hôpital il y avait quelques-uns qui l’ont bien traitée, mais elle a souffert d’un très mauvais traitement par les autres


Senabel Breek, âgée de 22 ans, de Naplouse, a été arrêtée le 22 septembre 2008. Le 2 juin, elle a été condamnée à 40 mois de prison et une amende de 5000 NIS (environ 1400$). Les autorités israéliennes empêchent ses parents de lui rendre visite, et ses frères sont trop jeunes pour faire le voyage sans être accompagnés.
Linan Yousif Abu Ghalmeh et sa soeur Taghreed, de Beit Fourik, ont été arrêtées le 15 juillet 2010.  Linan Abu Ghulmeh, en détention administrative, de Beit Furiq, district de Naplouse, est une ancienne prisonnière, mise en liberté en échange de la vidéo de Shalit. Lors d’une visite chez sa sœur, le 15 juillet 2010, elle a de nouveau été arrêtée par les forces d’occupation israéliennes. Les soldats ont envahi la maison pendant la nuit, faisant un grand fracas. Ils ont forcé toute la famille à s’asseoir dans une chambre, arrêtant trois membre de la famille, et arrêtant trois d’autres membres de la même famille dans d’autres maisons. Ils ont arrêté Linan, ainsi que sa sœur Taghreed. Linan ne savait pas que sa sœur avait aussi été arrêtée. On a emmené Linan au Centre de Détention de Petah Tiqva. Les autorités israéliennes ont interdit pendant 18 jours que Linan rencontre un avocat, et elle a été détenue en isolement complet.  L’Association Adameer (Addameer Soutien aux Prisonniers et Association des Droits Humains, situé a Ramallah) a soumis un appel à la Cour Suprême, et le 2 août à minuit l’interdiction a été annulée, et dès le 3 août elle a pu rencontrer des avocats. Elle a été soumise aux interrogatoires intensifs pendant de longues heures, la plupart des jours pendant 20 heures sans arrêt, et la plupart du temps avec ses mains liées au dos de la chaise. Les interrogateurs l’ont menacée, disant que d’autres membres de sa famille allaient être arrêtés, et que les interrogatoires et la détention allaient durer long temps.  Elle a été détenue dans des conditions rigides: Une petite cellule sans fenêtres, et une lumière jaune allumée les 24 heures du jours. Le 24 août 2010, les autorités israéliennes ont ordonné sa détention administrative. Le 28 août, elle a été transférée à la séparation dans l’aile des prisonnières criminelles (l’aile 2) à la Prison de Hasharon. L’avocate de WOFPP, Taghreed Jahshan, a envoyé une lettre aux autorités de la prison, demandant son transfert  à l’aile des prisonnières politiques.  Le 26 octobre, elle a entamé une grève de la faim pour souligner sa requête de joindre sa sœur, Taghreed Abu Ghulmeh, qui était détenue à la Prison de Damoon. Les autorités de la prison l’ont transférée à l’isolement cellulaire, ont défendu qu’elle parle aux autres prisonnières et qu’elle reçoive des visites de sa famille. Le 3 novembre, l’avocate de WOFPP a reçu une lettre des autorités de la prison, l’informant qu’elles avaient envoyé une requête demandant de transférer Linan Abu Ghulmeh à la Prison de Damoon. Donc, Linan a terminé sa grève de la faim. Pourtant, après que les autorités israéliennes ont refusé de la transférer, elle a recommencé, le 2 décembre, de faire la grève de la faim, et le 8 décembre, lorsque l’avocate de WOFPP l’a visitée, elle était en train de la continuer.Taghreed Abu Ghulmeh, âgée de 27 ans, de Beit Furiq, district de Naplouse, a été arrêtée le 15 juillet 2010. Elle a été emmenée au Centre de Détention de Petah Tiqva où elle a été détenue dans des conditions rigides et soumise aux interrogatoires. En mi-août 2010, elle a été transférée à la Prison de Hasharon (Tel Mond) à la séparation dans une aile pour prisonnières criminelles (aile 2). Elle y a été détenue dans des conditions très rigides: Elle était toute seule, sans période de récréation et sans livres ni journaux. Le 24 août 2010, l’avocate de WOFFP l’a visitée et l’a assistée dans sa demande aux autorités de la prison à être transférée à l’aile des prisonnières politiques. Après deux jours, elle y a été transférée. Les autorités israéliennes ont défendu aux membres de sa famille de lui rendre visite. Sa mère a un permis lui donnant le droit de visiter la sœur de Taghreed, Linan Abu Ghulmeh, mais n’a pas de tel permis pour visiter Taghreed ni le frère de Taghreed, ‘Ahed Abu Ghulmeh, qui est aussi un prisonnier politique.  Source : Women’s Organization for Political Prisoners (WOFPP) www.wofpp.org et ISM-France http://www.ism-france.org

WOFPP a besoin de donations afin de pouvoir continuer les visites fréquentes aux prisons.
Pour les donations à WOFPP:
Compte de banque:

  • Women’s Organization for Political Prisoners (WOFPP)
    Nombre du compte: 471067
    BANK HAPOALIM
    Branch 532

  • Daniel Frisch St. 3,Tel Aviv 64078, ISRAEL
    IBAN number: IL 60-0125-3200-0000-0471-067
    BIC (swift): POALILIT

  • Adresse de qui reçoit la contribution:
    WOFPP
    Frug Street 30
    IL-63417 Tel Aviv, ISRAEL 

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...