Festival de Naplouse

9042017

Vendredi 8 avril, le FESTIVAL ARTISTIQUE et CULTUREL de Naplouse était en résidence à SABASTIYA

Du monde jusque sur les terrasses :

P1010322photo Genevi-ève C

Concert de Kasr el Kayed, danse avec le groupe de musique soufie Tanurah, musique avec Diwan + Sheikh Yahya, Hanne Vasshus, atelier fabrication d’instruments Shehada Shalalda, concert d’Al Kamandjati, contes avec Tahir Bakir...

 




Festival artistique et culturel de Naplouse

7042017

C’est commencé !

https://www.facebook.com/hakim.sabbah.5/videos/10155207732277053/

Comme le dit Geneviève, une des premières Lilloises présentes sur place :  « En présence de la municipalité, du gouverneur , des ministres de la culture, du tourisme et des transports (double casquette du maire de Nablus), de Hakim bien sûr…
Khan al Wakala plein à craquer pour le premier concert , musique soufi . »

https://www.facebook.com/Dooz.News/videos/1588174554529605/

 




Banques françaises et colonies israéliennes

30032017

Un rapport dévoile les liens entre cinq banques et assurances françaises et les colonies israéliennes

Communiqué commun : Association France Palestine Solidarité, CCFD – Terre solidaire, Fair finance France, FIDH, LDH, Solidaires, CGT et Al-Haq

Paris, le 29 mars 2017

Plusieurs organisations (Association France Palestine Solidarité, CCFD – Terre solidaire, Fair finance France, FIDH, LDH, Solidaires, CGT et Al-Haq) publient aujourd’hui un rapport sur « Les liaisons dangereuses des banques et assurances françaises avec la colonisation israélienne ». Il met en lumière les liens entre certaines banques et assurances françaises et des banques et entreprises israéliennes impliquées dans le maintien et le développement des colonies israéliennes.

Lire la suite… »




CREIL Printemps palestinien 2017

23032017

Regards croisés Creil – Qadoura

[– Expositions • Danse • Musique • Rencontres • Théâtre • Projections  –]

Printemps_tract1
▶ 20 au 30 mars,
 Maison de la Ville

34 Place Saint Médard  – Quartier République – 60100 Creil

Ouvert mardi 13h30-18h00 ; mercredi, jeudi, vendredi 9h30-12h30 et 13h30-18h ; samedi 9h30-12h00

EXPOSITION
Une journée ordinaire : Livres d’enfants entre les enfants de l’école Descartes de Creil et du camp de Qadura. Avec, ici, la plasticienne de La Forge, Marie Claude Quignon, et, là-bas, l’étudiante Ayah Ghaben.
Portraits de Marie-Claude Quignon : reliefs et collages inspirés de son voyage en Palestine, à Ramallah, à Qadoura (2015)

► Mercredi 22 mars, à 16h 

RENCONTRE
Présenter, discuter de cette expérience des 2 livres “Une journée ordinaire”, avec la plasticienne, les enseignants de l’école Descartes, Fadila Ouadah, Aurore Boucly-Lesage, les parents des enfants.

▶ Vendredi 31 mars, La Faïencerie

Espace culturel, Allée Nelson –  60100 Creil

De 19h à 21h30

■ Labyrinthe,  installation vidéo  par les élèves de l’Option cinéma du Lycée Jules Uhry des jeunes de Qadoura, et la réalisatrice Valérie Mochi-Uttscheid.
■ Buffet palestinien avec Saveurs d’Ailleurs
(☛ payant, sur réservation avant le 28 mars, au 03 44 24 54 64)
■ Expo-vente de produits palestiniens
■ Studio photo, en accès libre avec tenues traditionnelles palestiniennes.

19h, salle Manufacture

DANSE
Dabkeh par l’ensemble Funonyat de Qadoura, danse traditionnelle palestinienne

20h, salle Manufacture

CONCERT
Duo Oud/percussions par l’association Al Kamandjati.

▶ Samedi 1er avril, La Faïencerie

Espace culturel, Allée Nelson –  60100 Creil

14h30, Médiathèque, salle Malek Chebel


RENCONTRE, échanges, projections

Regards croisés entre ici et là-bas, entre les jeunes du Lycée Jules Uhry et des jeunes du camp de Qadoura
Avec le modérateur Pascal Gosselin, directeur du Centre Georges Brassens,  Christophe Baticle, Socio-Anthropologue – La ForgeOmar S. Hayek, chef du Comité populaire de Qadoura, Agnès Van Bellegem, enseignante du Lycée Jules Uhry, Valérie Mochi-Uttscheid, réalisatrice, Lana Sadeq, palestinienne, représentante de l’AJPF – Association pour les Jumelages des camps de réfugiés Palestiniens et des villes Françaises.

17h, hall

PAUSE rafraîchissement
VISITE des expositions de La Forge :
✖︎  Olivia Gay, photographe
Living-rooms, résidence à Qadoura de septembre 2016
✖︎  Denis Lachaud, écrivain et Alex Jordan, graphiste
Journal de Ramallah, vidéo-lecture de la résidence de Denis Lachaud à Qadoura, juillet 2016.
✖︎  Eric Larrayadieu, photographe
Échanges, Lycée Jules UhryCentre Georges Brassensséminaire euro-méditerranéen sur les migrations du GAS – Groupe d’Appui et de Solidarité
✖︎ Nous Travaillons Ensemble, Valerie Debure, Alex Jordan et Sébastien Courtois, graphistes
La clé – résolution 194, affiche
La Vie Continue, première production du chantier “La Place des Réfugiés palestiniens”.
✖︎  Marie Claude Quignon, plasticienne
Les Palestines, cartes textiles, production partagée avec Lulwa Al Sarraj, étudiante en France, Jehan Badwi, marionnettiste du camp d’Al Arroub et Frédéric Blaind
Portraits, reliefs et collages, inspirés de son voyage en Palestine, à Qadoura, Ramallah (2015)
Tour, Souk, Objets, trois vidéos issues de séjours en Cisjordanie, à Hébron et à Qadoura

18h, salle Manufacture

SPECTACLE

Mustafa-abuhannod

La chemise volée, de Mustafa Abuhannud, pièce inspirée de l’oeuvre de l’auteur palestinien Ghassan Kanafani, La chemise volée, Une feuille de Tira et Retour à Haïfa. La pièce traite de la condition des réfugiés palestiniens et du désir de retour au pays. Elle est dédiée à tous les rêveurs de liberté, et sera jouée pour la 2e fois en France.

creil-faienceriea




Assemblée générale 2017

20032017

Une Assemblée Générale à l’image de l’association.
Riche, diversifiée, volontaire, animée.

01
« Je vous remercie de nouveau pour votre participation et implication au sein de cette belle association.
J’ai partagé un beau moment avec vous. Nous avons du pain sur la planche … Yallah »

Sandrine Cypryszczak

03
02




Le voyage vers la liberté de Wadee Hanani, cinéaste palestinien

18032017

Document: La Voix du Nord

Wadee HananiPhoto: Patrick James

Wadee Hanani, Lillois depuis trois ans, est actuellement à Genève pour défendre « Ghost Hunting », un documentaire sur lequel il a été premier assistant. Après Berlin et avant Paris, le cinéaste revient sur son parcours qui l’a emmené de Naplouse, en Palestine, à Lille, en passant par Paris.

Lire l’article sur: http://www.lavoixdunord.fr/133002/article/2017-03-15/le-voyage-vers-la-liberte-de-wadee-hanani-cineaste-palestinien




Ciné-débat le 22 mars à 19 h

8032017

Pièce jointeCliquez sur l’image pour agrandir

En savoir plus ? Voir « sur l’agenda »  http://lillenaplouse.unblog.fr/sur-lagenda/ 




Ensemble pour la justice en Palestine

2032017

C’est le titre de la nouvelle campagne initiée par la PLATEFORME DES ONG POUR LA PALESTINE

rubon686-45cd7

1917 et la Déclaration Balfour, 1947 et le plan de partage, 1967 et l’occupation israélienne… 2017 marque 100 ans de dépossession pour la Palestine. Mais aussi de résistance. https://www.plateforme-palestine.org/-Le-guide-de-campagne -




QUSRA – AVION dans la Voix du Nord

15022017

Avec Qusra,  la Palestinienne, ce sera plus que des relations d’amitié 

PAR EMMANUEL CRÉPELLE   (La Voix du Nord Édition Lens-Avion du 14 février 2017)

Avant de s’engager plus avant dans un processus de partenariat voire d’échanges, le maire d’Avion et quelques élus sont allés rencontrer   leurs homologues en Palestine. Ils en reviennent marqués.

AVION.

C’est le genre de voyage qui marque une vie. Qui permet de se rendre compte par soi-même de ce que l’on entend à la radio, de ce qu’on lit dans les journaux sans vraiment en mesurer les tenants et aboutissants.

C’est un harcèlement permanent. Ce qui est construit est détruit par les Israéliens en dépit de l’aide internationale.

Le maire d’Avion, Jean-Marc Tellier, a pris la tête d’une délégation composée des présidents des différents groupes politiques du conseil municipal, direction la ville de Qusra en Palestine.

Des premiers contacts, informels, avaient été noués lors d’un déplacement d’élus avionnais qui avaient tenté en vain (évidemment) de rencontrer dans sa prison israélienne le député palestinien Marwan Barghouthi, fait citoyen d’honneur de la ville. Les maires des deux communes s’étaient promis de se revoir pour poser les bases d’un partenariat qu’il restait à écrire. La ville de Qusra, c’est un résumé de l’histoire de la Palestine et de l’occupation israélienne. Un village cerné par les colons qui ne peut laisser sa terre sans « surveillance » au risque de se la voir spoliée. « C’est un harcèlement permanent. Ce qui est construit est détruit par les Israéliens en dépit de l’aide internationale. Malgré tout, le peuple palestinien reste calme. On sent bien que c’est le maire qui calme toujours la situation », résument Alex Gest et François Patyk, qui mettaient pour la première fois les pieds en Palestine. Alors oui le maire de Qusra a aussi effectué un séjour en prison israélienne sans vraiment savoir pourquoi…

« Malgré tout, la vie s’écoule normalement. Les gens vont au travail, des entreprises se créent, il y a du monde sur le marché. » Mais chaque déplacement prend la forme d’un parcours du combattant, les provocations sont permanentes. « Qusra, c’est une ville de 7 000 habitants cernée par deux colonies ou postes avancés. Une partie de la ville est en zone C c’est-à-dire contrôlée intégralement par l’armée israélienne ; l’autre partie est en zone B, donc avec police israélienne mais administration palestinienne. L’eau, l’électricité… tout dépend des Israéliens », précise Jean-Marc Tellier.

Si la commune a décidé de se rapprocher de ce village en lien avec l’ambassade de la Palestine en France et sous couvert du consulat français, ce n’est pas pour autant qu’Avion va se désengager de son soutien au camp de Burj El Barajneh, au Liban. Même s’il est vrai que les contacts sont de moins en moins fréquents à cause de la situation sur le terrain.

La Voix du Nord 14 fév

Dans le bureau de son homologue palestinien, Jean-Marc Tellier a découvert… le drapeau de sa ville!




QUSRA

14022017

L’armée d’occupation israélienne ordonne la destruction de deux maisons, un puits et deux bâtiments agricoles au sud du village

L’étreinte sioniste se resserre un peu plus à Qusra : l’administration israélienne a « déposé » de nouveaux ordres de destruction.
Comme vous pouvez l’observer sur la photo, ces documents officiels israéliens destinés aux habitants du village sont laissés à même le sol, sous des pierres.
Les propriétaires ont quelques jours pour tenter de « faire appel » du jugement de l’occupant.

16708724_1641878162518830_8095139161790639669_nPour mieux comprendre la situation de Qusra voici ci-dessous la carte de la région de Naplouse. En bas de la carte*, Qusra, un des petits ilôts entourés de la Zone C (sous contrôle israélien en bleu) et de ses colonies israéliennes (en grenat)

Ocha2015 Naplouse001

Carte extraite de l’Atlas Humanitaire 2015 d’OCHA-opt (Nations Unies) http://www.ochaopt.org/content/humanitarian-atlas-2015

A lire aussi, sur le site de l’Association France Palestine Solidarité  : « Les mauvais voisins des bergers de Qusra« 







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...