Beit Karama

17042013

Et si vous profitiez de votre visite à Naplouse pour vous faire une petite beauté ?

En vous rendant à l’Association Beit Karama, c’est l’occasion pour vous de vous détendre, de vous faire plaisir, avec une gamme de services bien-être à la carte : soins du visage, nouvelle coupe de cheveux ou encore cours de cuisine palestinienne.

Située au cœur de la vieille ville de Naplouse, l’Association Beit Karama ( « la maison de la dignité ») est un centre pour les femmes qui propose diverses activités à ses membres comme les cours de coiffure et de beauté, des cours de cuisine… En allant vous faire couper les cheveux à Beit Karama vous pouvez contribuer au financement de cette association (qui aura un an bientôt) et participer à la pérennité de son fonctionnement.

Alors n’attendez plus, faites vous plaisir et rendez service !

Comment s’y rendre ?

Beit Karama est situé dans « Nasser Street » à 100 mètres de la place de l’horloge.

Ouvert tous les jours sauf le samedi de 9h à 15h.




Naplouse méconnue : la synagogue samaritaine

11102012
Naplouse méconnue : la synagogue samaritaine dans Edito img_6707-200x300

La synagogue samaritaine de Naplouse

Cette synagogue est située dans le quartier de Rafidia pas très loin de l’ancienne université An Najah. Les Samaritains sont quelques centaines dans et à proximité de Naplouse. Pour plus d’informations les concernant consultez l’excellent site de nos amis de PROJECT HOPE : le NABLUS GUIDE http://www.nablusguide.com/index.php?lang=fr




Les secrets les mieux gardés de Naplouse (3) La maison de WAEL ZUAITER (1934-1972)

20032012

Les secrets les mieux gardés de Naplouse (3) La maison de WAEL ZUAITER (1934-1972) dans secrets de Naplouse P1010448-300x200

DSCN2270-199x300 palestine dans secrets de Naplouse

le 29 de la rue An Najah al qadim

Au 29 de la rue An Najah al qadim, à Naplouse, se trouve une belle demeure, dessinée par Adel Zuaiter (1897-1957),  où résident les volontaires de Project Hope : au rez-de-chaussée, les filles, au premier étage les garçons et au deuxième Nayla, la propriétaire, fille de Adel Zuaiter, une charmante dame âgée qui prend plaisir à la compagnie des volontaires internationaux.

Dans son salon, une photo encadrée de son frère, Wael Zuaiter, dans sa bibliothèque, « For a palestinian : a memorial to Wael Zuaiter », de Janet Venn-Brown, publié en 1979 (non traduit en français).

 

 wael%20zuaiter patrimoine Unesco

Wael Zuaiter ( 1934-1972) a  grandi dans cette maison.

DSCN22701-205x300 portraits

Une des 13 balles tirées contre Wael Zuaiter a traversé l'exemplaire des "1001 nuits"

Lorsqu’il est assassiné par le Mossad, devant chez lui, Piazza Annibaliano, à Rome, le 16 octobre 1972, il portait sur lui un exemplaire des « 1001 nuits », qu’il traduisait de l’arabe en italien. Douze balles sont entrées dans le corps de Wael, une treizième a transpercé le livre et s’est logée dans sa colonne vertébrale. Janet Venn-Brown, l’amie , artiste-peintre australienne, de Wael, a caché ce livre pendant trente ans et en a fait don  au centre Wael Zuaiter à Massa Carrara , en Toscane.

Qui était donc Wael Zuaiter , que l’on peut voir brièvement, en figurant,  dans « la Panthère rose » de Blake Edwards ? Lire la suite… »




Les secrets les mieux gardés de Naplouse (2)

9022012

Aujourd’hui nous vous amenons à la découverte d’un autre secret au coeur de la vieille ville qui sera bientôt accesible au public. Il s’agit d’un ancien caravansérail ottoman du XVIIème siècle qui a pour nom Khan Al wakalah.

Les secrets les mieux gardés de Naplouse (2) dans secrets de Naplouse 37-300x291

Photo: Unesco

Traditionnellement, les sociétés musulmanes avaient pour principale caractéristique leur mobilité. La vallée de Naplouse était le chemin emprunté par les commerçants mais elle était aussi un passage obligé de la route du pelerinàge annuel de Damas à la Mecque. Les pelèrins et les commerçants avaient besoin de lieux pour se reposer et rester à l’abri des intempéries. Les caravansérails permettaient d’accueillir les commerçants et leurs marchandises ainsi que leurs animaux de charge.

A la moitié du XIX siècle, Khan Al wakalah était le coeur d’une activité commerciale intense. Naplouse en a bénéficié économiquement et politiquement.

Aujourd’hui le caravansérail est en cours de restauration. Plusieurs acteurs oeuvrent à cette réhabilitation : l’Université An Najah, la Mairie de Naplouse, l’Unesco et l’Union Européenne (accord signé le 23 novembre 2000). Le caranvansérail accueillera de nouvelles fonctions : chambres d’hôtel, restaurant, ateliers d’artisans et d’artistes ainsi qu’un musée.

CIMG3230-1024x768 patrimoine Unesco dans secrets de Naplouse

Photo : A. Anfruns

Lien : http://www.unesco.org/new/en/unesco/partners-donors/the-actions/culture/old-city-of-khan-al-wakalat-nablus-rehabilitation/




Les secrets les mieux gardés de Naplouse(1)

30012012

Si vous allez à Naplouse faites un détour dans la vieille ville. Il s’y trouve un fabriquant de bonbons artisanaux. Vous découvrirez ces gourmandises dans un ancien hammam qui sert d’atelier à l’artisan. Celui-ci est situé juste à côté de l’hôtel Yasmine.

Les secrets les mieux gardés de Naplouse(1) dans Edito CIMG32101-225x300CIMG3209-225x300 Naplouse dans secrets de NaplouseCIMG3208-225x300 vieille ville







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...