La grève de la faim suspendue

27052017

LE CONTENU DE L’ACCORD : http://lillenaplouse.unblog.fr/prisonnieres/greve-de-la-faim-mai-2017/

Dernières infos sur: http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2017/05/27/dernieres-nouvelles-les-prisonniers-palestiniens-suspendent-leur-greve-de-la-faim-apres-40-jours-de-lutte/

18222606_1749702321736413_483037347142466580_n

Samedi 27 mai : La grève de la faim vient d’être suspendue. Ouverture de négociations avec les autorités pénitentiaires de l’occupant sous la direction de Marwan Barghouti en personne.

Suite à la dégradation de leur état de santé d’une façon dangereuse, 300 prisonniers Palestiniens viennent d’être transférés dans des hôpitaux israéliens a déclaré la responsable du Club des prisonniers relayant un information diffusée par l’AFP ce 26 mai 2017

voir l’article de libération: http://www.liberation.fr/planete/2017/05/27/les-detenus-palestiniens-arretent-leur-greve-de-la-faim_1572719




Rassemblement de solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim.

24052017

C’est le 38° jour de grève pour les quelques 1500 prisonniers… un rassemblement a eu lieu ce soir mercredi sur la Grand Place à l’appel de plusieurs organisations et partis.
Nael, qui séjourne actuellement à Lille avec Tarek, a pu prendre la parole et expliquer la situation dramatique des prisonniers.
La manifestation hebdomadaire des ”Sans papiers” a rejoint le groupe et a montré l’esprit de solidarité qui l’anime.

IMG_3818 IMG_3844 IMG_3854IMG_3885

Nous souhaitons comme tous les intervenants que cette grève puisse cesser et que les droits des Palestiniens soient respectés, mais l’appel est lancé pour un 2°rassemblement mercredi prochain à 18h sur la Grand Place : il faut continuer à faire pression  et à montrer notre solidarité.




Retour de Naplouse

21052017

Ce vendredi à la MRES a eu lieu une soirée consacrée à la situation en Palestine : les adhérents qui ont assisté au Festival de Naplouse en avril ont pu relater leurs impressions et montrer quelques photos.
Nael Ghannam (ex-prisonnier, ex-maire de Qalqylia et président d’une association de prisonniers) et Tarek Dawood Ahmad (ami d’ALN) nous ont parlé plus précisément de la grève de la faim menée par les prisonniers palestiniens depuis le 17 avril.
La soirée s’est terminée sur un petit concert du groupe Tamazouj.

DSC_0320 DSC_0328 DSC_0333




Assemblée générale 2017

20032017

Une Assemblée Générale à l’image de l’association.
Riche, diversifiée, volontaire, animée.

01
« Je vous remercie de nouveau pour votre participation et implication au sein de cette belle association.
J’ai partagé un beau moment avec vous. Nous avons du pain sur la planche … Yallah »

Sandrine Cypryszczak

03
02




Cisjordanie : «C’est comme vivre à côté du diable»

12022017

En début de semaine, Israël a légalisé rétroactivement 3 921 habitations sur des terrains palestiniens. A Qusra et à Jalud, des villages cernés par ces colonies, on craint de nouvelles spoliations et attaques.

Lire l’article du journal Libération

http://www.liberation.fr/planete/2017/02/10/cisjordanie-c-est-comme-vivre-a-cote-du-diable_1547826




Ciné Débat à Saint Maurice Mercredi 18

13012017

 enfants Arna002

Le Collectif Palestine, le Centre Social Albert Jacquard et Amitié Lille Naplouse vous invitent à un ciné débat organisé en partenariat avec le CRDTM de Lille et le CCFD terre solidaire. « Les enfants d’Arna »  de Juliano Mer Khamis & Danniel Danniel France/Palestine 2004 1 h 24

Mercredi 18 janvier à 19 h

 Centre social Albert Jacquard 113 rue Saint Gabriel, 59000 Lille

(Métro Saint Maurice Pellevoisin)

Projection suivie d’un débat avec Daniel Poisson administrateur du CRDTM et  référent Palestine au CCFD terre solidaire de Lille. et Paule Cooren d’Amitié Lille Naplouse

Entrée libre et gratuite




Journaliste en Palestine occupée : un héroïsme quotidien

15022016

lundi 15 février 2016 – 06h:49

Article d’Elsa Grigaut dans Info-Palestine.eu

Cliquez sur le lien :
http://www.info-palestine.eu/spip.php?article15899




Témoignage de Palestine : « Pas de paix sans justice ! »

3022016

a1-279Geneviève Caré revient d’un séjour de plusieurs mois en Palestine occupée. Que ce soit dans le cadre de l’association Amitié Lille-Naplouse, des campagnes civiles pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) dans un passé plus éloigné, ou de façon tout à fait individuelle, Geneviève a multiplié les visites …

Lire la suite de l’interview sur :
http://www.info-palestine.eu/spip.php?article15877

 




Une rencontre avec de jeunes Palestiniens

27012016

20160119_193402

Mardi 19 janvier à 19h, le Centre social Saint Maurice faisait le plein pour une rencontre avec de jeunes Palestiniens : Walaa, Alouche et Shaadi. Le collectif Palestine hébergé par le Centre était particulièrement heureux de constater que cette rencontre avait attiré un public encore plus nombreux et surtout plus divers que les projections de films palestiniens organisées régulièrement.
Les jeunes palestiniens avaient choisi, pour cette rencontre, un titre teinté d’ironie : « Bienvenue en Palestine ». Nous avons vite compris l’ironie amère de cet intitulé. Après un rappel par Alouche de l’historique de la situation actuelle, Shaadi nous a particulièrement parlé des difficultés rencontrées par les Palestiniens pour étudier, travailler ou simplement vivre sur leurs terres confisquées par la colonisation israélienne. : check points, routes interdites, brimades, la discrimination est partout. Faire les 30 kms qui séparent leur village de l’université de Naplouse peut prendre 3 heures ! il faut donc essayer de loger sur place, ce qui renchérit encore le prix déjà élevé des études.
Force est de constater que les jeunes que nous avons entendus mardi n’ont plus aucune confiance dans la politique de négociations conduite par l’Autorité Palestinienne. La seule attitude possible pour certains jeunes devient la lutte armée car ils se reconnaissent davantage dans la résistance menée sur Gaza. Sur place, les attaques au couteau sont l’expression terrible de ce désespoir.
Bien des questions ont été soulevées par le public : la place de la femme? Walaa a répondu que la femme palestinienne jouait un rôle très important dans la famille mais que la tradition l’empêchait encore d’être tout à fait à égalité avec les hommes dans la société.
En réponse à d’autres questions, Shaadi nous apprend que les fonctionnaires ne sont pas payés régulièrement, faute d’argent, car Israël punit les Palestiniens en retenant les taxes récoltées qui permettraient de les payer. Que deviennent aussi les énormes subventions européennes versées, n’y a-t-il pas , comme on le dit, de la corruption en Palestine ? Oui, sans aucun doute, mais on ne cesse de souligner ce fait alors qu’on ne parle jamais de la destruction par Israël des gros équipements payés par l’Union Européenne.
21h15 déjà ! il a bien fallu clore cette rencontre passionnante. Les membres de l’atelier cuisine du Centre Social avaient préparé de délicieuses pâtisseries orientales, c’est donc dans la convivialité que s’est achevée cette soirée.
Merci à Walaa, Alouche et Shaadi pour leur disponibilité et au Centre Social pour son accueil.
Marie Madeleine Vaillant




Le centre Tanweer saccagé par l’occupation

31122015

Le centre Tanweer, association active de la résistance populaire de Naplouse, a été pillé et saccagé par l’armée d’occupation.
Dans la nuit du 10 au 11 décembre les soldats israéliens ont forcé la porte du centre Tanweer avant de s’emparer de tous les disques durs internes des neuf ordinateurs de l’association.
« Quand nous sommes arrivés ici tôt le matin, tout était sans dessus-dessous. Notre laboratoire informatique est hors d’usage », raconte Abeer Enab, coordinatrice de projets du centre.

Photo Abeer

Abeer Enab, militante et coordinatrice de projets du centre Tanweer.

Waël Faqih et huit autres militants de Tanweer ont été arrêtés ces dernières semaines. Abeer craint que l’occupant soit venu dans les locaux de l’association afin d’identifier les prisonniers sur les photos des activités du centre dans la perspective des différents procès à venir.
Photo Waël

A l’intérieur du centre, la photo du militant Waël Faqih (en haut à gauche), emprisonné dans les geôles sionistes depuis le 25 octobre dernier.

Depuis quelques temps, Abeer Enab anime une émission de radio via un média Italien dans laquelle elle évoque la situation en Palestine. La destruction des ordinateurs du centre aurait pu sonner la fin de cette nouvelle initiative mais la jeune femme est plus déterminée que jamais. « Je continue de participer à l’émission à partir de chez moi. Ce qui s’est passé à Tanweer, c’est la réalité de l’occupation. Israël ne veut pas qu’un seul Palestinien puisse vivre en paix», explique t-elle.

Le centre Tanweer a besoin de votre soutien. Si vous souhaitez être volontaire et participer aux activités ou apporter un soutien financier, politique ou associatif, n’hésitez pas à contacter Abeer : abeerenab@yahoo.com

Elsa Grigaut. Photos Julie Tanchis/Julia Bentayeb
Centre Tanweer

Le centre culturel palestinien Tanweer

Le centre Tanweer est une structure à but non lucratif, issue de la société civile, créée en juillet 2005. Il vise à renforcer et à développer la conscience culturelle, démocratique et sociale au sein de la société palestinienne à travers une vision culturelle éclairée.

Objectifs :

1- Développer les talents culturels, littéraires et artistiques de la jeune génération.

2- Sponsoriser les talents prometteurs des enfants palestiniens.

Activités : Parce que les jeunes et les enfants âgés entre 12 et 24 ans constituent l’espoir des Palestiniens, le centre Tanweer se focalise sur eux :

1- Débat culturel hebdomadaire intergénérationnel afin de renforcer l’interaction culturelle dans notre société.

2- Encourager les talents artistiques en écriture, peinture, théâtre et musique à travers les formations et le développement professionnel.

3- Séminaires culturels généraux.

4- Réalisation de programmes culturels et informatifs pour enfants et jeunes.

Programmes qui incluront la rationalisation de la réflexion, les aptitudes de communication, les langues étrangères (spécialement l’anglais), ordinateur et internet, les principes d’un débat civilisé et les arts.

5- Développer le séminaire du centre Tanweer afin d’encourager les jeunes à exprimer leurs pensées et à débattre avec leurs camarades palestiniens, arabes et étrangers à l’intérieur et à l’extérieur de la Palestine.

6- Emission de brochures fréquentes qui vont préparer le périodique Tanweer à diffuser la culture éclairée dans notre société.

7- Travail volontaire pour l’intérêt public (général) et pour l’amélioration de la situation des groupes marginalisés et opprimés de la société palestinienne.

Notre devise : La culture éclairée est la porte vers la liberté, la justice et la démocratie qui constituent les sources de bien-être pour toutes les personnes quelles que soient leur race, couleur, religion et culture.

Adresse: P.O. Box (761), 3rd floor, Almasri Building, Hittin Street, Nablus, Palestine Tanweer-56@yahoo.com

 

 

 

 







Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...