7 juillet 09 Quand Naplouse rencontre Wazemmes…

mardi 07.07.2009, 04:50La Voix du Nord

 Une complicité timide s'est installée entre les jeunes Français et Palestiniens. Une complicité timide s’est installée entre les jeunes Français et Palestiniens.

Douze jeunes Palestiniens sont pour une quinzaine de jours en visite dans le Nord. Ils ont rencontré dimanche les jeunes de Wazemmes, avec qui ils correspondaient par Internet depuis six mois.

 

« Ils passent de bons moments avec nous, ils s’échappent de tout ça  ». « Tout ça », pour Amin, Alexandre ou encore Oussama, c’est la situation à Naplouse. Et ils savent de quoi ils parlent, car cela fait maintenant plus de six mois qu’ils correspondent régulièrement par internet avec ces jeunes Palestiniens.

7 juillet 09 Quand Naplouse rencontre Wazemmes...Dimanche donc, pour la première fois, ils se sont vus. La rencontre à l’aéroport fut émouvante, « ils criaient en faisant de grands signes, ils étaient tous très excités ». Les yeux brillants de Claude Dancette, président de l’association médicale franco-palestinienne, en disent beaucoup sur l’événement. Il est à l’origine, avec Tounsia Leghlid, directrice de la maison de quartier de Wazemmes, de ce projet d’échange. Ils sont partis en 2007 et 2008 à Naplouse, dans l’idée «  d’ouvrir la ville, de rassembler les associations pour les faire travailler ensemble ». La ville palestinienne est en effet très cloisonnée, chaque zone est fermée : la vieille ville, le camp de réfugiés de Balata, les villages périphériques…

Créer des liens durables

Une fois l’objectif de décloisonnement atteint, Claude Dancette a décidé de s’affranchir des frontières pour rassembler les jeunes Français et Palestiniens. Le contact semble bien passer entre eux, malgré la barrière de la langue (ils communiquent en anglais). Au programme pour les prochains jours, une visite de Paris, de Boulogne et de Capelle-en- Pévèle. Claude Dancette souhaiterait que l’échange puisse réellement avoir lieu en permettant à des jeunes de Wazemmes de partir découvrir Naplouse. Cependant, « cela dépendra de la situation là-bas, mais on a de l’espoir ! », conclut-il, le sourire aux lèvres. • L. V.

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...