6 fév 09 deux interviews de MP Bresson

Des élus lillois à Naplouse et Haïfa

6 02 2009

 6 fév 09 deux interviews de MP Bresson lille_marie-pierre_bresson_jumelage_haifa_naplousePhoto Nord-Eclair

Publié le vendredi 06 février 2009 à 06h00 /Marie-Pierre Bresson (adjointe aux relations internationales) emmènera la délégation (Martine Filleul (PS) et Isabelle Baert (UMP) en sont)./ Une délégation d’élus et techniciens est partie ce matin en Cisjordanie et en Israël. Un geste de solidarité et aussi politique après les événements dramatiques de Gaza. L’élue Verte Marie-Pierre Bresson explique pourquoi.

PROPOS RECUEILLIS PAR FLORENCE TRAULLÉ > florence.traulle@nordeclair.fr-Une délégation est allée en juillet à Naplouse. Vous y retournez. Les événements de Gaza motivent ce nouveau déplacement ?>>C’est effectivement la raison essentielle. C’est un geste de solidarité, mais également un geste politique. Notre lien avec la Palestine et Israël est très fort. À la mesure de nos moyens, nous travaillons pour aider au développement de Naplouse. Et pour promouvoir la paix entre deux États souverains et viables.-Quel rôle des villes peuvent-elles véritablement jouer à ce niveau,alors que les négociations entre États sont aussi difficiles et n’ont,  jusqu’ici, pas abouti ?>>Nous avons monté avec d’autres un réseau européen de villes travaillantavec Naplouse : Euro-Naplouse. Il sera officiellement constitué à Lille la semaine prochaine. Le niveau des villes est le plus proche du terrain. C’est la racine de la démocratie. Quand des personnes décidentde se rencontrer, ça marche. Ce n’est pas qu’une relation institutionnelle de municipalité à municipalité, loin de là. -La délégation va également se rendre à Haïfa, en Israël, alors queLille, historiquement, est jumelée avec la ville de Safed. Pourquoi Haïfa et pas Safed ?>> Le maire de Safed est un ultra orthodoxe qui a gelé les relations avec Lille car nous sommes jumelées également avec une ville palestinienne. Mais nous gardons toujours des relations avec, par exemple, l’hôpital et des médecins de Safed. Il y a toujours des hommes et des femmes de bonne volonté, même si les liens officiels se sont distendus. Le maire d’Haïfa est un homme ouvert sur la question de la création d’un État palestinien souverain. Il est venu à Lille et a été emballé par le développement de la ville. Il a été bluffé par Euratechnologies, par exemple, et a envie de travailler avec nous.-Des voix, dans la communauté juive, disent que votre jumelage avec Safed ou vos liens, plus récents, avec Haïfa sont un alibi et que la ville de Lille affiche trop son soutien à Naplouse ?>> Ce sont des propos diffamants. Avec Naplouse et Safed, nous ne sommes pas dans l’équilibre. L’État d’Israël a un niveau de développement tel qu’il n’a pas besoin de notre aide de la même manière que Naplouse. Nous sommes dans une relation d’égal à égal, de coopération. Avec Naplouse, nous sommes dans une démarche d’aide au développement. De solidarité internationale.Cela prend forcément une allure différente. Nous sommes bien dans une relation tripartite.-En espérant quoi de cette démarche tripartite ?

>> Une démarche de médiation, à notre mesure je le répète. Quand on a vu ce qui se passait à Gaza, on ne pouvait pas rester insensibles.

-Vous allez rencontrer le maire de Naplouse, qui appartient au Hamas ?*

>> Les diplomaties française et européenne considèrent désormais le Hamas comme un interlocuteur. Il a gagné les dernières élections dans des conditions qui n’ont pas été contestées par les observateurs internationaux. On ne peut pas ignorer cette légitimité démocratique. Le Hamas de Naplouse n’est pas celui de Gaza. D’ailleurs, le Fatah participe au conseil municipal de Naplouse. C’est un conseil d’unité. Adli Yaish avait été placé en rétention par les Israéliens. Il a été libéré en août. Nous le rencontrerons donc.

___________________________________________________________

« Coopération avec les Israéliens, solidarité avec les Palestiniens. »

vendredi 06.02.2009, 04:50 – La Voix du Nord

Bien sûr, ce n’est pas de Lille qu’on va régler le problème du Proche-Orient ; Marie-Pierre Bresson et Martine Filleul n’ont pas non plus la prétention de résoudre, en quatre jours, un conflit israélo-palestinien qui couve depuis soixante ans ; mais les deux adjointes, respectivement déléguées aux solidarités internationales et aux relations internationales, conduisent une délégation municipale qui part aujourd’hui pour Naplouse et Haïfa afin de favoriser le dialogue dans cette partie du monde.

> Pourquoi ce déplacement à Naplouse et Haïfa ?

« Immédiatement après l’offensive israélienne sur la bande de Gaza,la ville de Lille a décidé de soutenir l’action humanitaire de Help Doctors, l’ONG du docteur Régis Garrigue mais il fallait aussi que des Européens fassent entendre dans ce secteur la voix de la paix. Répondre aux besoins matériels est une chose, mais il faut aussi un discours politique c’est le sens de la motion que nous avons votée, lundi, en conseil municipal et le sens de ce déplacement. On participe à l’aide matérielle et aussi à l’établissement de la paix. Les Cisjordaniens méritent qu’on leur témoigne notre solidarité. »

> L’été dernier, vous étiez déjà à Naplouse pour marquer les dix ans du jumelage. Les actions engagées par la ville de Lille ont-elles changé ?

« Nous allons à Naplouse pour évaluer l’état d’avancement des projetsque nous avons mis en route. »

> La ville de Lille est parfois taxée d’être pro-palestinienne. Vous réagissez comment ?

« Déjà en 2008 lors de notre précédent déplacement, on devait rencontrer une délégation d’Haïfa, mais elle n’a pas pu se déplacer  cette fois encore, nous avons prévu d’aller à Haïfa, comme on rencontrera aussi des gens de Safed, avec qui nous avons noué un jumelage hospitalier. On veut se poser en médiateur pour la paix et aider là où sont les besoins. Ce n’est pas une politique d’égalité mais d’équité que nous souhaitons mettre en place : engager des actions de coopération avec les Israéliens et de solidarité avec les Palestiniens. » . EM. C.

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...