5 aout 09 Lille et ses jumelles construisent la paix Nord Eclair

5 aout 09 Lille et ses jumelles construisent la paix Nord Eclair 220886-lille-et-ses-jumelle-4a7701a3.jpg 

Au lieu de la ville hagarde de février dernier, la délégation a retrouvé Naplouse dans sa vitalité.

En juillet, une délégation lilloise s’est rendue au Proche-Orient. Des liens ont été renoués avec Safed, consolidés avec Haïfa (Israël). À Naplouse (Palestine), elle a vérifié que le jumelage porte ses fruits.


JULIA MÉREAU > julia.mereau@nordeclair.fr
Lille/Safed (Israël). Jumelée avec Lille depuis 1988, la ville de Safed, en Israël, n’avait pour ainsi dire plus donné signe de vie depuis 2005. « Les relations s’étaient rompues avec l’ancien maire, suite au jumelage de Lille avec Naplouse », rappelle Marie-Pierre Bresson, l’adjointe au maire à la Coopération décentralisée et à la Coopération internationale. À nouveau maire, nouvelles envies et points de vue donc puisque c’est même à la demande de ce nouvel élu, Ilan Shohat, que la délégation lilloise s’est rendue au Proche-Orient à la fin juillet. « Ensemble, on a signé une déclaration commune pour relancer le jumelage, et dans laquelle, il est précisé que Lille marche bien sur deux pieds au Proche-Orient, avec Safed en Israël, et avec Naplouse en Palestine. C’est important pour nous, insiste Marie-Pierre Bresson. C’est notre politique, notre espoir de voir un jour ces deux villes vivre dans deux États différents avec les mêmes droits ». Une position qui n’est pas la plus évidente pour la Ville de Lille : « Nous nous faisons critiquer des deux côtés mais ce qui compte, c’est de faire entendre la voix du camp de la paix ». Par contre, et contrairement à Naplouse, Lille ne s’est engagée sur aucun accord économique avec Safed : « Nos prises de position au sein du PS et des Verts étant différentes avec Israël, il s’est agi pour nous de rester cohérent et responsable. Notre jumelage s’écrit de cette manière non pas avec Israël, mais avec une ville d’Israël ».
Lille/Naplouse (Palestine). Sur place, la délégation lilloise composée de Pierre de Saintignon, Premier adjoint, Marie-Pierre Bresson, Franck Hanoh, président du conseil de quartier centre, et Régis Garrigue, président de l’ONG lilloise Help Doctors, s’est également rendue à Naplouse, en Palestine, histoire de « voir si on ne s’est pas trompé dans l’identification des besoins ». Verdict : « Et on ne s’est pas trompé », sourit Marie-Pierre Bresson.

Ainsi elle a pu vérifier que le CNAP, le Comité nablusis d’aide aux projets, similaire au CLAP local, avait permis à dix projets d’entreprise de voir le jour. Tandis que dix autres sont sur le point d’aboutir. « Il y a de tout : de la broderie, de l’assistance informatique, de l’agroalimentaire », explique Marie-Pierre Bresson. « En tout, ce sont 40 emplois qui ont été créés ». Un projet coordonné par la Maison de l’emploi Lille-Lomme-Hellemmes et le centre social de la vieille ville, à Naplouse. Et ce, le mois de renouveau économique, avec l’allègement des checks-points imposés par l’armée israélienne. « C’était incroyable de revoir Naplouse comme ça, alors qu’on avait trouvé une ville éteinte, hagarde, livrée à la torpeur en février dernier », témoigne Marie-Pierre Bresson, notre interlocutrice. « Là, c’était le mois du shopping, il y avait 18 000 personnes le jour de l’ouverture réunies autour du plus grand knaffé du monde (50 m de long !) » Enfin, l’élue de tempérer aussitôt : « Mais ce n’est pas parce qu’Israël lève les check-points que tout va mieux : l’occupation demeure. Et au moindre incident, cela se refermera ». En attendant, confirme l’élue, ça donne de l’air aux habitants. « On a emmené des enfants hors de la ville, à quelques kilomètres. Parmi eux, il y avait des ados qui n’étaient jamais sortis de Naplouse. C’était émouvant de les voir si contents ».
Par ailleurs, la délégation a officialisé M. Ayman Shaka’a, le directeur du centre social de la vieille ville, dans ses fonctions de référent de la Ville de Lille à Naplouse. Elle a également acté le principe de créer un poste de correspondant technique permanent de Lille à Naplouse, dont la fonction sera de coordonner les projets de coopération entre les deux cités. Le recrutement est en cours. À bon entendeur…
Lille/Haïfa. La délégation s’est également rendue à Haïfa en Israël, ville avec laquelle Lille a entamé une relation partenariale depuis 2008. Yona Yahav, le maire de Haïfa, et Pierre de Saintignon ont constaté les multiples affinités des deux villes, eu égard au rôle que doit jouer la diplomatie des villes dans la construction de la paix au Proche-Orient.

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...