4 août 2010 : « Des vacances dépaysantes pour une poignée de Palestiniens » Nord Eclair

cbspvacances.jpgAvec le concours du comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une dizaine d’enfants de Naplouse a atterri en France dimanche, pour une semaine de vacances.


GIL LEJEUNE > lille@nordeclair.fr
À leur arrivée dimanche, l’heure était au soulagement. Mohamed Salem, fondateur de l’antenne lilloise de la CBSP, raconte les premières bouffées d’air de ces neuf enfants palestiniens : « Ils n’ont jamais vécu une journée sans fusillades, sans soldats en armes, sans vivre dans la peur. C’est affreusement difficile de se mettre dans leur peau. Mais ça se voit tout de suite, ils sont en train de vivre des instants magiques » , se réjouit-il.
Il faut dire que, pour rejoindre la France, le voyage s’est avéré être des plus périlleux. Pour quitter leur ville natale et parcourir les 40 kilomètres les séparant de l’aéroport, il leur a fallu près de huit heures de transports routiers. « L’armée israélienne a la main mise sur tous les déplacements des Palestiniens, dénonce Mohamed Salem. Ils ont beaucoup de problèmes pour sortir de leur ville, sans parler des difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Il faut savoir que la plupart de ces enfants sont orphelins. » L’organisation de ce séjour a demandé des mois d’efforts au CBSP de Lille. Entre les demandes passeports pour les enfants et les démarches auprès des consulats, la manoeuvre était laborieuse. Mais à force de courage et de détermination, Mohamed Salem et ses nombreux partenaires sont fiers d’avoir mis sur pied cette action solidaire, la septième du nom.

//4 août 2010 :
Une folle traversée
de l’Hexagone

Le carnet de voyage des jeunes naplousis est on ne peut plus chargé. Lundi, après une première nuit dans leur famille d’accueil lilloise, ils ont pris la route vers la Belgique, pour une virée dans un parc d’attraction. Outre les réjouissances des montagnes russes, la frontière franco-belge était le sujet de conversation de tous les enfants palestiniens. « Ils n’en reviennent pas de pouvoir passer d’un pays à un autre si facilement, raconte Ola Bibi, animatrice de Naplouse, dont c’est également la premier voyage en France. Contrairement à ce qui se passe chez eux, les pays voisins parviennent à trouver des accords, il y a des échanges », poursuit-elle. C’est un parfum de calme et de sérénité qui s’est offert aux enfants. « On n’a pas peur en France. On se sent en sécurité » raconte Kifaya. Quant à Dima, elle trouve ce pays « tout simplement magnifique ! » Hier, les enfants ont découvert la ville de Calais, mais surtout la mer du Nord. « Naplouse n’est pas loin de la mer. Mais les Israéliens bloquent le passage » déplore le fondateur du CBSP lillois. Autant vous dire que le dépaysement était total pour ces Palestiniens. Aujourd’hui, les enfants continuent leur traversée fantastique. Ils repartent vers la ville de Paris où ils découvriront les trésors de la capitale. Ils mettront ensuite le cap sur les villes de Marseille et Nice. Enfin, lundi prochain, ils s’envoleront vers leur pays avec, on en est certain, des souvenirs pleins la tête…

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...