30 juillet 2010 : « Un Lillois transmet son savoir aux préparateurs sportifs palestiniens » Nord Eclair

Abd-Elbasset Abaïdia revient d’un séjour en terres naplousies au cours duquel il a fait partager son savoir en matière de préparation physique aux entraîneurs locaux. Un projet de l’association Amitié Lille Naplouse.


GIL LEJEUNE > lille@nordeclair.fr
Naplouse : ville jumelée à la capitale des Flandres depuis 1998, abritant 300 000 habitants en plein coeur de la Cisjordanie. À l’arrivée du Hamas au pouvoir de cette cité palestinienne, les contacts municipaux se dégradent entre les deux villes. Comme investi d’une mission, Marc Leblanc fait naître l’association Amitié Lille Naplouse visant à dynamiser une coopération, jusqu’alors difficile. C’était au mois de mai 2008. « Nous sommes partis une première fois à Naplouse après la création de l’asso, raconte Marc Leblanc avant d’ajouter : La moindre sortie des Naplousis était contrôlée. Nous y avons rencontré des sportifs, dans une situation d’attente incroyable. L’enclavement de leur ville ne permet pas une organisation sportive comme en France. » Quelques semaines plus tard, Abd-Elbasset, fraîchement diplômé de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), sollicite l’association pour réaliser un projet qui lui tient à coeur : il souhaite partager son savoir en Palestine. Le soutien est total de la part de l’association.
C’est alors que tout se bouscule pour Abd-Elbasset : recherche de financement, contacts avec le ministère des sports de Naplouse, traduction de cours de préparation physique en arabe, etc. Après un an et demi de préparatifs, ce jeune Lillois s’envole vers la Palestine.

//30 juillet 2010 : Arrivé sur place, Abd-Elbasset ne perd pas de temps pour vivre son aventure : « J’ai lancé la formation dans les premiers jours. J’étais un peu anxieux par rapport aux retours que j’allais recevoir de mes élèves qui, pour la plupart, étaient plus âgés que moi », raconte-t-il. Le but de cette formation ? Améliorer les compétences des entraîneurs locaux en terme de préparation physique et de coaching. « C’était un style de formation à la française », ajoute-t-il.
Bien qu’Abd-Elbasset soit revenu sur le sol français, son désir de poursuivre son action est on ne peut plus palpable : « Ce projet n’est pas unique. Il s’inscrit dans une continuité. Nous avons beaucoup à faire, toujours dans cet esprit de solidarité. Nous allons bientôt travailler sur l’élaboration d’un livre, traduit en arabe, pour les entraîneurs sportifs. » En attendant la suite……

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...