24 juillet 09 Une soirée d’au revoir à Wazemmes, mais pas d’adieu Nord Eclair

LILLE / JUMELAGE

Les deux groupes de jeunes se sont rassemblés pour une dernière soirée, avant des adieux difficiles. Les deux groupes de jeunes se sont rassemblés pour une dernière soirée, avant des adieux difficiles.

Mardi soir, une soirée pour clore en beauté le séjour des jeunes Palestiniens était organisée à la Maison de quartier de Wazemmes.


Au programme, projection de photos, discours et barbecue : autant de festivités qui ont animé la soirée.
Cette soirée était l’occasion de rassembler toutes les personnes qui ont participé au bon déroulement du séjour. Le projet : douze jeunes de Naplouse, accueillis dans le cadre du jumelage de leur ville avec celle de Lille, venus passer des vacances avec des ados de Wazemmes, leurs correspondants, le temps d’un séjour de quinze jours.
Ce soir-là, ambiance assurée grâce à la présence de l’orchestre de la compagnie du Tire Laine. Le temps des bilans est venu pour Laurence Dingreville, responsable du groupe des ados de Wazemmes. Un séjour où les jeunes « ont partagé des choses des deux côtés ». L’émotion est palpable. « C’est dur de les voir partir, surtout lorsque l’on sait que ce qu’ils vivent ». Leur plus grand souhait est qu’ils reviennent. Les deux jours de visite à Paris ont particulièrement marqué les esprits. Mais surtout, les ados de Wazemmes ont beaucoup appris de leurs correspondants. Hayat se dit « triste de les voir partir ». Cinq jeunes Palestiniens sont venus chez elle, partager un tajine.

24 juillet 09 Une soirée d'au revoir à Wazemmes, mais pas d'adieu Nord Eclair

« Ils connaissent toute ma famille », raconte-t-elle. Ismaël, 13 ans, un des cadets du voyage se demande comment il va leur dire adieu.
Pour lui, c’était « le meilleur séjour de toute (sa) vie ».

Délivrer un message
Un des jeunes Palestiniens prend la parole au nom du groupe : « Nous sommes venus pour délivrer un message de paix… Leur but est de nous maintenir en prison. Pour nous, malgré l’enfermement, nous avons été et nous demeurons cette plante qui ne voit pas le soleil sauf quand elle trace son chemin dans les ténèbres ». Il s’agit de Yasmeen, 16 ans, plus jeune auteur de la Ligue des écrivains arabes.
Majdi Shella, leur accompagnateur, retiendra du séjour essentiellement l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. « On est surtout content des jeunes car le pari n’était pas gagné d’avance, à cause de la langue, reconnaît Lauranne Merchiers-Janki, coordinatrice de projet à la maison de quartier de Wazemmes. Ce soir il y a une certaine effervescence, une sorte d’émulation, c’est le retour au réel ». Elle espère surtout qu’ils auront « pris des forces pour l’avenir », l’un des buts de l’accueil des Palestiniens. Les jeunes de Wazemmes ont été confrontés à une « nouvelle réalité : celle de jeunes de leur âge qui vivent de telles choses ». La guerre, pour nommer l’innommable.
La projection du documentaire sur la vieille ville de Naplouse a été très instructif pour tout le monde. Tous sortiront enrichis d’un tel échange culturel.
Les palestiniens eux mettront deux jours entiers à regagner leurs foyers.
CHLOÉ CATHERINE (CORRESPONDANTE LOCALE)

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...