1er oct 2008 Les villes européennes veulent restaurer le dialogue entre Israël et la Palestine – Nord-Eclair

Marie-Pierre BressonFaute d’entendre les États européens parler d’une seule voix au Proche-Orient, les villes et autres collectivités locales se prennent en main. Lille vient notamment de fonder avec d’autres le réseau Euro-Naplouse.

«L e conflit israélo-palestinien, qui paraît lointain, a des répercussions au quotidien dans nos grandes villes », estime Marie-Pierre Bresson. L’adjointe à la solidarité internationale revient tout juste de Venise, où se tenait la troisième conférence des collectivités européennes pour la paix au Proche-Orient. Les villes et les régions ont décidé de prendre le problème à bras le corps, faute d’entendre les États de l’Union européenne parler d’une même voix.
Principale réalisation lilloise de cette conférence ? Le réseau Euro-Naplouse a vu le jour. Il regroupe les municipalités de Lille, Stavanger (Norvège), Dundee (Royaume-Uni), Naples et les régions Toscane et Campanie (Italie). « Chacune de ces collectivités avait déjà un lien avec Naplouse, souligne l’élue. L’idée, c’est de mutualiser nos moyens, faire circuler l’information pour agir sur place. » L’idée, c’est aussi de sensibiliser les opinions publiques de ces villes, « mobiliser les citoyens pour faire remonter à l’échelon supérieur ».

Ménage à trois
Et Israël dans tout ça ? Toutes les villes d’Euro-Naplouse ont aussi des jumelages ou des partenariats avec des villes israélienne. C’est comme ça qu’on a vu à Lille des jeunes d’Haïfa avec des jeunes de Naplouse cet été. « Des liens se créent, ça ne s’oublie pas. » Marie-Pierre Bresson estime qu’il y a deux réponses à apporter. La première, humanitaire, est la plus urgente. Des associations comme celle qu’est en train de constituer Marc Leblanc, par exemple, peuvent l’apporter. « Il faut faire connaître la situation sur place, dit celui-ci. L’isolement, l’étranglement économique, les difficultés de la vie quotidienne des Palestiniens. » Mais à plus long terme, il faudra bien parvenir à une réconciliation : « Tant que le problème ne sera pas réglé, les difficultés continueront », affirme Marie-Pierre Bresson. Et de faire le parallèle avec la réconciliation franco-allemande : après tout, le contentieux entre les deux voisins était beaucoup plus ancien… • YOUENN MARTIN

Laisser un commentaire




Les Amis des Sentiers |
AMICCA |
"LE JOURNAL D'AÏDA" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Françamérique
| CLUB AGIR-DECLIC Blagnac-Co...
| Les Secouristes Français Cr...